2 millions de personnes travaillent dans le domaine de l’environnement

2 millions de personnes travaillent dans le domaine de l’environnement

- in Transport
69
0

Allemagne – La Ministre fédérale de l’enseignement et de la recherche, Annette Schavan, et le Ministre fédéral de l’environnement, Peter Altmaier, ont lancé en commun une initiative pour accélérer la transformation de l’économie allemande vers une économie verte et durable. Cette initiative a été rendue publique lors d’une conférence à Berlin les 4 et 5 septembre 2012, où étaient invités 450 experts venant de la communauté scientifique, de l’industrie, du monde politique, des associations et de la société dans son ensemble. La conférence se focalisait notamment sur la question de savoir comment utiliser les instruments de l’économie de marché pour atteindre une production, une formation des prix et des comportements de consommation durables. C’est le premier pas vers un programme de recherche sur l’économie verte, dont le but est de rendre l’économie plus efficace dans sa gestion des ressources, moins polluante et plus inclusive socialement.

« La façon dont nous vivons et gérons notre économie a un effet énorme sur notre environnement. C’est pourquoi nous voulons donner à la société un mode d’emploi pour des actions concrètes, afin de relever les défis du changement climatique et de la pénurie en matière d’énergie et de ressources », a déclaré Annette Schavan. « Avec l’économie verte, nous poursuivons l’objectif de combiner dans le futur des idées durables de la production à la consommation et au recyclage, en passant par la gestion des entreprises ». Peter Altmaier a fait remarquer que le processus de « verdissement » de l’économie était déjà bien avancé. Il a souligné que les opportunités en termes de marchés étaient très importantes : « L’efficacité énergétique et celle au niveau des matières premières est de plus en plus un facteur de compétitivité, les technologies environnementales et celles qui aident à acquérir plus d’efficience, énergétique et autre, sont des moteurs de croissance sur l’ensemble de la chaîne de production industrielle ».

La communauté internationale a reconnu à Rio l’économie verte comme instrument central du développement durable, et que le passage à une telle économie verte était une obligation pour tous les Etats – industrialisés ou non. L’Allemagne est en bonne position dans ce processus : les entreprises allemandes sont en tête dans le marché des technologies environnementales. Par exemple, dans les énergies respectueuses de l’environnement et le stockage énergétique, elle dispose, selon les chiffres du Ministère de l’enseignement et de la recherche (BMBF), d’une part de marché de 23%. Plus de deux millions de personnes travaillent dans le domaine de l’environnement. Et le soutien aux projets de recherche sur le développement durable a presque doublé dans les huit dernières années, pour atteindre environ 430 millions d’euros cette année.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

« Mieux dehors que dedans » présente « les sirènes des agneaux »

L’artiste Banksy a présenté une exposition dans les