Monoprix décide de bannir les œufs de batterie

Le distributeur Monoprix a décidé de bannir les œufs de batterie : Le fruit d’une campagne de sensibilisation de la part d’une association de défense des animaux avant de prendre cette décision.

Malgré la date, ce n’est pas un canular, c’est une belle avancée dans le domaine du bien-être animal. A compter du premier avril, Monoprix ne proposera plus d’œufs de poules élevées en batterie sous sa marque. Les œufs MDD de l’enseigne ne proviendront plus que d’élevages de poules en plein air. Mais Monoprix continuera en revanche à vendre des marques qui, elles continuent à élever les poules dans des cages ou sous hangars.

Si cette enseigne est la première en France à faire un tel choix c’est parce qu’elle a été délibérément visée depuis quelques années par une campagne très efficace de la part de l’association L214. « Nous avons choisi Monoprix car nous considérons que c’est une enseigne qui peut montrer la voie à toutes les autres, voire à l’industrie », révèle Brigitte Gothière, porte-parole de cette association qui s’oppose à l’exploitation animale. Avant d’obtenir un premier rendez-vous avec la direction de Monoprix, les militants de L214 ont effectué des opérations de sensibilisation dans plus de 200 magasins Monoprix. Ils ont aussi lancé une grande pétition dans ces magasins, qui a été signé par plus de 27 000 personnes.

Du coup, la pression était telle sur Monoprix, que l’enseigne a préféré prendre le taureau par les cornes en signant un accord avec cette association qui par ailleurs appelle les consommateurs à bannir tout produit animal de l’alimentation.

La France en retard pour le bien-être des poules

Les militants ont beau jeu de sensibiliser les supermarchés français car la France est très en retard dans ce domaine. En Belgique, les œufs de poules élevées en batteries ont été bannis de la plupart des magasins, et plusieurs industriels comme le biscuitier Lu, ont aussi annoncé qu’ils n’en utilisent plus dans leurs recettes. En Allemagne et en Suisse, le processus est en cours alors qu’en Italie, les magasins Coop, ont déjà pris le virage. Dans l’industrie, cette cause fait aussi des progrès puisque des marques telles que McDonald’s, Subway, Amora et Lesieur sont en train de s’inscrire dans une telle démarche.

Concernant les pauvres 47 millions de poules élevées en France, la situation est très mauvaise. Elles fournissent pourtant 15 milliards d’œufs par an, mais 80% d’entre elles vivent dans des cages minuscules ou dans des immenses hangars pouvant contenir 3000 volatiles. Pour limiter les conséquences des comportements agressifs, elles sont systématiquement ebéquées et ne voient jamais la lumière du jour. Ce qui n’empêchent pas un très fort taux de mortalité. On reconnait aisément les œufs provenant de tels élevages car ils portent obligatoirement le code 3 (élevé en cage) ou 2 (élevé au sol, en hangar). A contrario, les œufs portant le chiffre 1 indiquent que les poules sont élevées en plein air, et le code 0 indique un élevage bio.

La décision de Monoprix est encore une initiative isolée, mais selon les défenseurs des animaux, ce n’est qu’un début. De mieux en mieux informés des conditions inhumaines de l’élevage des poules, les consommateurs devraient être de plus en plus nombreux à privilégier le œufs bios ou élevés en plein air et exiger aussi que les industriels bannissent définitivement les œufs provenant d’élevages intensifs.

Et si la population mondiale était de 100 personnes?

Les Infographies peuvent être ennuyeuses, mais parfois sont le meilleur moyen de transmettre de grandes idées de manière plus simples, comme celle illustrant le calcul terrifiant du réchauffement climatique.

Pour une explication simple de la composition générale de sept milliards d’êtres humains, l’infographie du graphiste Jack Hagley montre la population mondiale a l’échelle de 100 personnes.

Voir une plus grande version via Visual.ly

Un véhicule électrique à quatre roues qui fait la différence

L’augmentation constante du coût des combustibles fossiles et les préoccupations concernant la pollution atmosphérique menace les grands constructeurs automobiles, et les concepteurs ont relevé le défi de proposer un prix abordable, et surtout, des véhicules électriques compacts, faciles à monter et faciles à garer. En reconnaissant ce que les touristes veulent pour leurs prochaines vacances, les concepteurs Alex Casabo et Cesar Z ont mis au point le ewind AA.

Alors qu’au premier coup d’œil, ce véhicule zéro émission ressemble à une voiture à trois roues avec un côté arrière compact pour se garer facilement, une inspection plus minutieuse révèle que la paire de roues arrière est beaucoup plus proche l’une de l’autre et donc offre une meilleure traction lors de la conduite sur les vitesses élevées ou en faisant un tour rapide. La voiture concept de mobilité personnelle, dont les concepteurs visent les hôtels haut de gamme, est propulsée par un moteur électrique dans chacune des roues avant.

Le véhicule peut faire que les occupants profitent de la ville par un moyen écologique, silencieux et facile à manipuler. Grâce à la petite taille du véhicule, il est facile de se garer n’importe où et sa large surface vitrée permet aux passagers de profiter de la vue sur la ville. Il n’y a pas d’indication sur le temps de chargement, mais en raison de son utilisation, même une portée de 50 kms serait suffisante.

Des ruches installées sur le toit du Palais Bourbon

Trois ruches seront installées mercredi prochain sur le toit du Palais-Bourbon, a indiqué jeudi le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, conformément à ce qu’il avait annoncé en octobre.

« L’installation sera complétée par un parcours pédagogique autour de la biodiversité. Les essaims arriveront, quant à eux, dès que les températures s’y prêteront », écrit Claude Bartolone (PS) dans un communiqué.

« De nouvelles initiatives viendront compléter cette première étape symbolique et pédagogique en faveur d’une gestion plus responsable de l’institution », a-t-il ajouté.

La ville de Paris compte près de 300 ruches, dans les parcs comme le jardin du Luxembourg, mais aussi au conseil régional d’Ile-de-France ou encore sur le toit de l’Opéra Garnier.

Solar Impulse prêt à traverser l’Amérique

L’avion expérimental suisse Solar Impulse, seulement propulsé par des moteurs électriques alimentés par l’énergie solaire, est prêt à traverser les Etats-Unis d’ouest en est, ont indiqué jeudi ses créateurs.

« Nous sommes maintenant prêts à voler à travers l’Amérique », a déclaré le co-fondateur du projet, André Borschberg, lors d’une conférence de presse à Mountain View (Californie, ouest) dans un hangar à côté du Solar Impulse.

Après plusieurs vols de préparation, Solar Impulse devrait quitter San Francisco pour New York le 1er mai, a précisé André Borschberg.

Cependant, la traversée se fera en cinq étapes pour des raisons de sécurité, a-t-il dit tout en soulignant que l’appareil peut techniquement faire ce vol sans escale mais qu’il ne peut y avoir qu’un seul pilote à bord.

Il faudrait au moins trois jours pour parcourir la distance à raison de 70 km/heure, la vitesse de croisière de l’avion de 1.600 kilos.

« Nous nous sommes limités à voler au maximum 24 heures » à chaque fois, a précisé André Borschberg, un des deux pilotes avec Bertrand Piccard, initiateur de ce projet et président de la firme.

La première étape sera Phoenix (Arizona), puis Dallas Fort Worth au Texas et ensuite soit Atlanta (Géorgie), Nashville (Tennessee) ou St Louis (Missouri), a-t-il dit.

La quatrième étape amènera Solar Impulse à l’aéroport de Dulles près de Washington DC à la mi-juin et New York à l’aéroport Kennedy au début juillet, la destination finale.

L’appareil restera entre une semaine et dix jours à chaque étape où le public, des écoliers et des étudiants pourront voir l’avion et poser des questions aux pilotes et aux autres participants au projet.

« Le public pourra suivre la mission, parler avec le pilote, poser des questions », a affirmé Bertrand Piccard.

Solar Impulse, un projet lancé il y a dix ans, avait fait son baptême de l’air en juin 2009.

En 2010, l’avion solaire dont l’envergure d’aile (63,40 m) est équivalente à celle d’un Boeing 747, avait effectué un vol sans escale de 26 heures pour démontrer sa capacité à accumuler suffisamment d’électricité durant le jour pour continuer à voler de nuit.

Un an après, il réalise son premier vol international entre la Belgique et la France et en juin 2012, le premier périple transcontinental de 2.500 km entre Madrid (Espagne) et Rabat au Maroc en 20 heures.

André Borschberg et Bertrand Piccard prévoient un tour du monde en 2015 avec une version améliorée de cet appareil.

Des millions de microbes habitent votre corps

Beaucoup de lecteurs se sont inquiétés de savoir que la résistance aux antibiotiques tue plus de personnes que le sida, mais alors que l’évolution des superbactéries est certainement un problème, il est bon de rappeler que toutes les bactéries sont mauvaises. En fait, nous ne serions pas capables de vivre sans elles. PBS Digital Studios « Il est normal qu’un bon blog ait une vidéo qui explique nos microbiomes« .

Vous aimez? Il y a une bonne raison à cela. Car une grande partie d’entre vous. . . n’est pas vous. Nos corps sont la maison de dix fois plus de microbes que de cellules humaines. Nous sommes des écosystèmes mobiles, chacun de nous abrite des milliers d’espèces différentes sur et à l’intérieur de nous.

Pour une meilleure plongée dans le sujet, lire l’article de Carl Zimmer (en anglais) sur ce que les antibiotiques font à votre corps et pourquoi les biomédicaments sont si importants.

Premier appareil photo numérique alimenté par le soleil

Sun and Cloud est un appareil photo numérique, les fonctionnalités étant intégrées dans les composants pour produire de l’électricité avec de l’énergie renouvelable, notamment l’énergie solaire et mécanique. La caméra, au prix de 150 euros (quand même!), pourrait être un excellent outil d’apprentissage pour les enfants, en leur apprenant comment l’énergie est créée et combien d’énergie il faut pour faire fonctionner un dispositif électronique. De plus, il prend des photos, ce qu’aiment les enfants et est donc une belle récompense pour eux afin d’en apprendre davantage sur l’aspect des énergies renouvelables de l’appareil.

Il est aussi un objet excellent pour les amateurs de caméras intéressés à prendre des photos avec des appareils bizarres et parfois délicats. Et c’est bien plus qu’un simple jouet. Capable de prendre les deux, vidéos et photos, la caméra dispose de 15 filtres intégrés pour les gens qui aiment Instagram-ish applications, et dispose de trois modes de prise de portrait, normales et macro.

Le rechargement sans fil pour les voitures et bus électriques arrive en ville

Nous l’avons signalé avec beaucoup d’intérêt ces derniers temps, les véhicules électriques peuvent être rechargés sans fil par induction électrique souterraine, pour faire de la voiture électrique un système de recharge facile.

Aujourd’hui, le concept est vraiment proche de la réalité. À Mannheim, en Allemagne, ils vont commencer à tester sans fil des bus de recharge électrique par induction dans les prochains mois. Et en fait, un procédé sans fil de recharge par induction en Belgique constituée d’une Volvo e-voiture et un bus Van Hool (ci-dessous) a été en cours depuis l’été 2012.

Les deux e-bus à venir de Mannheim sont fabriqués en Suisse et se déroulera sur les routes existantes de la ville. Ils se recharge « invisible » via la technologie à induction appelée Primove, installé sous la surface des routes.

L’induction fonctionne en ayant des conducteurs qui créent un champ magnétique. Le système électrique arrive lorsque l’autre système conducteur (le véhicule) est placé dans le champ. L’électricité générée est captée par une unité de train de roulement et acheminée vers la batterie.

Le contact direct entre le véhicule et le système de charge n’est pas nécessaire, et parce que c’est en dessous de la surface de l’asphalte, le chargement à induction sans fil est protégé de l’eau et des intempéries. Le chargement peut se produire lorsque le véhicule est à l’arrêt ou se déplaçant simplement au-dessus de la surface d’induction. À d’autres moments, le système est inactif, et PRIMOVE affirme que ses tiges à induction ne peuvent pas interférer avec les téléphones cellulaires ou les stimulateurs cardiaques.

Vers le bas, la charge inductive et son taux d’efficacité sont faibles, PRIMOVE et Whytheville, Plugless Power parlent de la «haute puissance» et «efficacité» de leurs systèmes sans fil – Plugless affirme que son système délivre 3,3 kW de puissance . Au lieu de tiges d’induction fonctionnant sous l’asphalte, Plugless peut être installé dans des espaces de stationnement, ce qui permet aux e-voitures et les bus de simplement rouler et se charger. En Mars 2013 Plugless a reçu une subvention du ministère de l’Énergie qui l’aidera à mettre son système dans les Chevrolet Volts et Nissan Leaf électriques.

Leclerc lance le ticket de caisse électronique

Les supermarchés E.Leclerc lancent une nouvelle expérience à leurs clients en leur proposant de recevoir leur ticket de caisse par email. Destiné aux volontaires porteurs de la carte de fidélité, le ticket de caisse dématérialisé remplace le ticket de caisse traditionnel.

Michel-Edouard Leclerc, l’emblématique patron de l’enseigne de grande distribution, explique ainsi sa stratégie « Que se passe-t-il au moment où le client reçoit sa monnaie et son ticket ? Dans l’écrasante majorité des cas, les billets sont soigneusement rangés dans le portefeuille et le ticket finit en boule dans la poche ou dans le sac, quand il n’est pas laissé sur le tapis. Désormais, nos clients peuvent – s’ils le souhaitent – renoncer au ticket papier et opter pour la réception électronique sur leur smartphone ».

Juste après leur achat, les clients peuvent ainsi consulter avec leur smartphone leur email pour accéder et lire leur ticket de caisse en toute simplicité. Une nouveauté que tous les geeks s’empresseront certainement de tester et une initiative que l’on peut saluer.

En effet, outre l’intérêt économique pour Leclerc (ne soyons pas dupes quand même), le ticket de caisse électronique est un geste citoyen et pratique. Plus de besoin de retrouver son ticket de caisse à l’heure des comptes ou de dérouler les 3 mètres cinquante du ticket pour retrouver le prix de la lessive que l’on a acheté.

Comme toujours, Leclerc revendique être les premiers en France à proposer cette dématérialisation du ticket de caisse. L’expérience, si elle s’avère concluante, pourrait peut-être se généraliser.

Via (Leclerc et 01Net)

Un sculpteur révèle la vie intérieure des arbres

Dans les temps anciens, nos ancêtres ont été fermement enracinés dans une vision animiste du monde, croyant que les esprits habitaient tous les rochers, les arbres et les rivières. Puisant dans cet esprit primitif, le sculpteur américain Keith Jennings sculpte les visages parcheminés dans la peau des arbres, révélant une vision de leur esprit intérieur.

My Modern Met

Avoir un soir de Seder vert et durable

Le dernier repas était un Seder de Pessah. Ce n’est pas seulement un repas qui commence la fête de la Pâque, mais une loi orale basée sur une commande dans la Bible: «Vous dites à votre enfant ce jour-là:« C’est à cause de ce que le Seigneur a fait pour moi quand je suis sorti d’Egypte. « C’est long, parce que vous ne pouvez pas simplement raconter l’histoire, vous avez à faire les liens hypertexte et vous connecter avec ce que ce rabbin dit de l’Exode en une heure d’analyse.

Au Huffington Post, Danielle Neirenberg a quelques suggestions pour rendre le Séder plus durable:

Créer un nouveau repas innovant
En effet, il y a beaucoup de restes d’habitude, après la soupe, il est presque impossible de passer le plat principal. Cela a un sens total.
Servir de la nourriture locale à votre table du Seder
Essayez de même remplir le plateau du Seder en Mars avec la nourriture locale. Je ne suis pas sûr que je pourrais même trouver des pommes locales à cette époque de l’année.

Faire la veille de Pessah un Lundi sans viande
Pas susceptible de se produire dans notre maison; maman a déjà acheté un rôti qui pourrait nourrir 20 personnes.

Ensuite, il y a  la Matza, le pain sans levain que les Juifs mangent pour les sept prochains jours. Il est un goût spécial  mais si vous aimez le carton beurré, vous allez adorer cela. BuzzFeed vous donne 25 délicieuses façons d’utiliser la Matza, dont certains semblent tout à fait bon. Vous pouvez également essayer la recette de Kelly de la semaine: la Passover Walnut Tweed Torte. Bonnie offre également 20 façons de recycler vos restes de Matza, qui ne comprennent pas la transformer en isolation de bâtiments.

Création d’une banque de chants d’oiseaux téléchargeable

La mairie de Moscou a annoncé mardi la création d’une banque de chants d’oiseaux téléchargeables gratuitement « pour former l’esprit vert chez les moscovites ».

Les chants des oiseaux peuplant la capitale russe et sa région seront répertoriés et enregistrés dans un catalogue qui sera distribué dans les parcs, les écoles et les bibliothèques, a indiqué le chef du département de l’Environnement de la mairie Anton Koulbatchevski.

Le livre comprendra des illustrations et les descriptions des espèces locales, qui seront dotées de codes-barres renvoyant à des fichiers téléchargeables permettant d’auditionner leurs chants, selon le responsable cité par le quotidien Izvestia.

« Le catalogue devra former l’esprit écologique chez les moscovites », a-t-il expliqué.

Au total près de 250 espèces d’oiseaux peuplent la région de Moscou dont quelque 160 dans la capitale même, selon l’Union russe de la protection des oiseaux.

Les data centers d’Apple fonctionnent entièrement à l’énergie propre et renouvelable

Apple a souvent été critiqué Greenpeace pour ne pas faire usage de l’énergie propre et renouvelable et l’a classé 12e sur les 14 grandes sociétés de technologie dans un rapport intitulé « How Clean Is Your Cloud ». Le groupe environnemental, qui a également organisé des manifestations en dehors des installations du fabricant, compte tenu que la société devait s’appuyer sur l’électricité qui est produite dans les centrales au charbon à forte intensité d’émission.

Dans le but de se débarrasser de l’image non-verte, le géant de Cupertino a annoncé que tous les centres de données de l’entreprise et plusieurs de ses bureaux, y compris le siège, sont maintenant alimentés entièrement par l’énergie renouvelable produite à partir d’un large éventail de sources, y compris l’énergie solaire et éolienne. Le progrès améliore également l’ensemble de l’entreprise l’utilisation des énergies renouvelables à 75 pour cent, comparativement à seulement 35 pour cent il y a trois ans.

Apple a également indiqué qu’il vise maintenant à finalement se débarrasser de l’électricité conventionnelle entièrement et uniquement utiliser les énergies renouvelables dans un proche avenir. Cependant, aucun calendrier n’a été donné pour quand l’objectif sera atteint, la société a certainement intensifié les efforts et investit massivement dans les énergies propres.

Publicité