Les éléphants du Mozambique pourraient disparaitre d’ici dix ans

Les éléphants du Mozambique

Le Mozambique abritait environ 15.000 éléphants il y a cinq ans. Mais ils pourraient disparaître dans les dix ans si aucune mesure sérieuse n’est prise pour combattre les braconniers.

Le Mozambique abritait environ 15.000 éléphants il y a cinq ans. Mais ils pourraient disparaître dans les dix ans si aucune mesure sérieuse n’est prise pour combattre les braconniers, préviennent des défenseurs de l’environnement qui estiment que l’Afrique du Sud voisine pourrait être touchée ensuite.

Un comptage aérien effectué en 2011 a dénombré 2.667 carcasses dans la réserve de Niassa, à la frontière tanzanienne dans l’extrême nord du pays. Des animaux tués dans les deux années précédentes.

Les braconniers en tuent environ 1.000 par an, selon les estimations. « Il y a davantage d’éléphants tués que de naissances », se désole Carlos Lopes Pereira, consultant pour l’ONG Wildlife Conservation Society (WCS).

« Si on continue à ce rythme, il se pourrait que nous n’ayons plus d’éléphants dans huit ans », estime cet expert.

L’un des pays les plus pauvres d’Afrique

Le Mozambique, dévasté par une guerre civile qui a pris fin en 1992, reste l’un des pays les plus pauvres d’Afrique malgré la découverte récente d’énormes réserves de gaz et de charbon. Le budget de l’Etat ne suffit pas pour répondre aux besoins de base de la population, et la protection de la nature n’est en rien une priorité.

Les rangers dans les parcs sont peu nombreux et mal armés de fusils à réarmement manuel datant de la Seconde Guerre mondiale, face à des braconniers équipés d’armes puissantes et récentes et de véhicules qui permettent des chasses à grande échelle.

« Ils sont capables de tuer plusieurs animaux en même temps », constate Carlos Lopes Pereira. Les braconniers, qui connaissent les moeurs des éléphants, tuent d’abord la matriarche de la horde. Privés de leur guide, les autres animaux s’affolent et tournent sur place, permettant aux chasseurs d’en abattre jusqu’à cinq ou six au même endroit.

Et les conservateurs des parcs voient la mortalité augmenter parmi les jeunes éléphants orphelins, victimes notamment d’attaques de lions.

Les autorités mozambicaines affirment que les tueurs viennent de la corne de l’Afrique, suivant en cela une tradition très ancienne: « Historiquement, les braconniers descendent de Somalie, en passant par le Kenya », explique Francisco Pariela, directeur national de la protection de la nature. Ils recrutent et paient des Mozambicains pour les informer des mouvements des troupeaux: « Des fonctionnaires de l’Etat sont impliqués, de même que des habitants de la zone. »

La Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction (CITES) a relevé dans un rapport publié au début de l’année que « le continent africain n’a jamais connu autant de braconnage d’éléphants ». Elle estime que près de 25.000 pachydermes ont été tués pour leurs défenses pendant la seule année 2011.

Le trafic de l’ivoire a doublé depuis 2007 et a plus que triplé au cours des quinze dernières années. Il alimente principalement l’Asie et le Moyen-Orient, où les défenses sont sculptées ou réduites en poudre pour la médecine traditionnelle.

Et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et des groupes de défense de l’environnement constatent que les pachydermes du sud et de l’est du continent, qui était jusqu’à présent relativement épargnés, sont maintenant menacés.

Le Mozambique ne protège pas sa faune

Le Mozambique a été montré du doigt pour son piètre bilan en matière de protection de la faune. En 2012, le Fonds mondial pour la nature (WWF) l’a placé avec le Laos et le Vietnam parmi les pays qui font le moins d’efforts pour contrôler le commerce illégal de parties animales.

Son rôle de plaque tournante du trafic a émergé récemment, les braconniers descendant vers le sud après avoir quasiment vidé de ses éléphants l’Afrique centrale et occidentale.

Lopes Pereira craint que les braconniers ne se tournent ensuite vers le célèbre parc national Kruger, en Afrique du Sud. Cette vaste réserve frontalière du Mozambique – où ce sont actuellement les rhinocéros qui sont massacrés, pour leurs cornes – abrite quelque 12.000 éléphants.

« Le commerce de l’ivoire est complètement hors de contrôle. Le braconnage pour l’ivoire s’aggrave de jour en jour et aura une incidence sur l’Afrique du Sud, s’il n’est pas arrêté au Mozambique », avertit-il.

Les Français sont les plus exposés aux pesticides

pesticides

Selon une étude de l’INVS publiée lundi, les Français sont davantage exposés aux pesticides que les Allemands, les Canadiens et les Américains.

L’Institut national de veille sanitaire (INVS) a publié lundi une étude reflétant l’exposition de la population française aux pesticides. Résultat: pour la famille d’insecticides la plus utilisée, celle-ci se révèle plus élevée qu’en Allemagne ou en Amérique du Nord.

L’INVS y indique que « les métabolites des pesticides pyréthrinoïdes », la famille d’insecticides la plus utilisée pour le traitement des cultures et les applications domestiques, « sont plus élevées que celles observées en Allemagne, au Canada et aux Etats-Unis ».

En cause? « La consommation de certains aliments et l’utilisation domestique de pesticides », dans des traitements antipuces ou dans un potager, qui « influencent de façon notable les concentrations ».

Quatre familles de pesticides évaluées

La présence de 42 biomarqueurs a été mesurée chez 400 personnes à partir d’échantillons urinaires. Objectif: évaluer l’exposition des Français à trois familles de pesticides (pyréthrinoïdes, organophosphorés et organochlorés), et aux PCB-NDL (polychlorobiphéniles) interdits depuis 1987.

Pour les pesticides organophosphorés, efficaces sur les insectes et les acariens mais dont les usages ont été fortement restreints, la France présente des concentrations urinaires similaires à la population israélienne, mais supérieures à celles des Américains et des Canadiens. Elle affiche en revanche des niveaux inférieurs à l’Allemagne.

L’usage d’insecticides, facteur d’exposition

Pour cette catégorie de pesticides, plusieurs facteurs semblent influencer les marqueurs urinaires, comme l’âge, la corpulence et l’alimentation. Il y a également le lieu de résidence, notamment « la surface agricole dédiée à la culture de la vigne » et « l’usage d’insecticides dans le logement ».

L’INVS estime qu’une « attention particulière doit être portée aux pesticides organophosphorés et pyréthrinoïdes, pour lesquels les niveaux français semblent être parmi les plus élevés en référence à des pays comparables ».

bfmtv.com

Cet escalier spectaculaire offre de nombreuses fonctions

Cet escalier spectaculaire offre de nombreuses fonctions

Il y a une tendance effroyable dans la conception des maisons ces derniers temps où la maison avec ascenseur est, sinon standard, et certainement de plus en plus courant. Le Globe and Mail a écrit au sujet d’un ancien entrepreneur en construction de Calgary qui a installé un ascensceur dans son garage en sous-sol pour aller à l’étage principal, car le «Transport des courses jusqu’à un escalier avec deux jeunes fils dans les pattes ne fonctionnait pas bien. »

Une grande partie de la justification pour l’installation d’ascenseurs personnels est que «la demande est en partie tirée par les baby-boomers qui veulent« vieillir sur place »En fait, le contraire est vrai;. Il y a des personnes âgées vivant dans des appartements d’immeubles qui ne jurent que par les escaliers. Ce qui les maintient en forme et mobiles, le Dr Harvey Simon a dit au New York Times:

Monter les escaliers est l’un des secrets les mieux gardés de la médecine préventive … Aujourd’hui, les cardiologues disent que les patients cardiaques sont suffisamment en forme pour avoir des relations sexuelles et elles peuvent marcher confortablement. En ce qui concerne les femmes au foyer, qui prenent soin d’une maison à deux ou trois étages, est l’une des raisons pourquoi les femmes américaines survivent à leurs maris en moyenne de plus de cinq ans.

Cet escalier spectaculaire offre de nombreuses fonctions3

C’est pourquoi les escaliers ne doivent pas être abandonnés à l’arrière des immeubles de bureaux et scellés avec alarmes, ils devraient être à l’avant et au centre. C’est pourquoi la maison « Panorama » en Corée du Sud est si intéressante; L’ Architecte  Moon Hoon a conçu un escalier plus simple comme moyen de transport vertical. C’est «un espace multi-fonctionnel qui est un grand escalier, étagères, espace de lecture occasionnelle, home cinéma, un toboggan et bien plus encore … »

En plus d’avoir un toboggan pour descendre et un escalier pour la montée, il est bordé de livres en face avant/arrière.

Cet escalier spectaculaire offre de nombreuses fonctions4

Celui-ci agit plus comme des gradins que des escaliers, le tout se transforme en une installation home cinéma. C’est la conception multifonction.

L’escalier multi-usage et l’espace de la tranche apporte beaucoup d’énergie active pour la maison, non seulement pour les enfants, mais aussi les adultes aiment l’escalier de toboggan … Une action qui rempli la maison ludique pour tous les âges …

Beaucoup plus d’images du reste de la maison sur  Contemporist.

Micro-maisons pour grands espaces

Micro-maisons pour grands espaces

Les minuscules maisons construites sur mesure sont aussi uniques que les flocons de neige, en fonction des motivations et des préférences du créateur. Jusqu’ici, nous avons vu des minuscules maisons mobiles entièrement construites à partir de bâtiments démolis. Pour l’auteur américain Charles Finn, c’était la poésie proportionnelle, l’efficacité et la simplicité des maisons japonaises traditionnelles qui lui valut d’abord de penser à la construction de petite taille.

Micro-maisons pour grands espaces2

Le Tiny House Blog cite Finn décrivant les idées derrière sa première structure dans le livre « Tiny Homes » de Lloyd Kahn:

L’ensemble de l’habitacle a commencé par un rêve, j’ai 42 ans, et voulais un endroit ou je pouvais m’asseoir et voir un horizon sans béton. L’hiver suivant, j’en ai construit une seconde et remorqué pour la montrer au marché fermier. Elle s’est vendue à la première personne qui passait et je me suis fait la promesse d’en créer un autre.

Micro-maisons pour grands espaces3

 

Micro-maisons pour grands espaces4

Micro-maisons pour grands espaces5

Micro-maisons pour grands espaces6

Micro-maisons pour grands espaces7

 

 

 

 

 

Kitchenette toute équipée cherche studette pour petite empreinte écologique

Kitchenette toute équipée cherche studette

Le grand designer italien Joe Colombo est mort tragiquement jeune lors de son 41e anniversaire, mais avant, il a conçu une mini cuisine qui est devenue un classique. Maintenant Massimo Facchinetti a conçu ce qui pourrait en être « le descendant » direct. Elle est plus grande et en fait beaucoup plus, et Columbo serait impressionné (Sa femme aussi!)(Ah non c’est pas celui-là!). LifeEdited nous dit qu’il comprend un four à induction, réfrigérateur, lave-vaisselle, four, évier, un jardin d’herbes, des sièges pour six et bien sûr, une machine à expresso.

LifeEdited dit que ce n’est pas qu’une simple rumeur, mais sera effectivement disponible l’année prochaine. Elle est fabriquée par Clei, donc il sera probablement très coûteux.

Une batterie lithium-ion percée peut se recharger 1.000 x plus vite

battery

Des chercheurs de l’Université de l’Illinois ont créé une nouvelle batterie lithium-ion qui possède des caractéristiques de puissance assez incroyable, au moins dans le laboratoire. Elle peut être chargée et déchargée environ 1.000 plus rapidement que des batteries lithium-ion actuelles, et bat même de nombreux supercondensateurs. Mais avant de déboucher le Champagne et s’imaginer conduire des voitures électriques avec 1000 kms d’autonomie, je dois souligner que ce qui est incroyable à propos de cette batterie est la densité de puissance. Ainsi, vous obtiendrez une charge beaucoup plus rapide si vous avez les « tuyaux » pour fournir autant de puissance.

battery1

Pourtant, c’est une percée importante qui pourrait aider à améliorer les batteries, surtout si elle peut être combinée avec d’autres technologies pour améliorer la densité d’énergie. Ou peut-être ce type de batterie peut être utilisé en parallèle avec des batteries plus denses en énergie pour offrir une plus grande flexibilité.

battery2

Si vous en voulez plus, il y a une discussion intéressante sur le sujet y compris certains des avantages et des inconvénients de ces types de piles usagées pour véhicules électriques, et pourquoi le chargement beaucoup plus rapide que le Supercharger de Tesla pourrait être difficile à faire (mais pas impossible).

Ce générateur d’énergie solaire peut alimenter un réfrigérateur pendant 4 jours

Charger_3

Le marché semble aujourd’hui inondé de toutes sortes de générateurs solaires visant à alimenter tout à partir de votre téléphone mobile à votre ordinateur et tablette. Cependant, les appareils plus énergivores à votre domicile, comme le réfrigérateur ou la télévision fonctionnent principalement sur ​​les combustibles fossiles conventionnels. Repéré sur Hammacher, ce générateur d’énergie solaire unique vise à changer cette perception de chargeurs solaires.

Charger_5

Développé comme une source d’énergie de secours, ce générateur d’énergie solaire de pointe fournit une alimentation de secours sans compter sur l’utilisation de combustibles volatils tels que le propane ou le gaz. Doté de deux panneaux solaires mono-cristallins 30W, l’énergie générée par le système de charge est utilisée pour charger une banque de batterie de 1250W, qui, selon les concepteurs peut garder votre réfrigérateur « au frais » pendant quatre jours, une télévision pour un maximum de 35 heures et un ordinateur portable pendant 30 heures, une fois qu’elle est chargée à pleine capacité en 20 heures.

Charger_2

Le système est équipé d’un écran LCD intégré qui affiche la puissance d’entrée / sortie et la quantité d’énergie restante dans la batterie d’accumulateurs du système. Bien que le système de base comprend deux panneaux solaires, il peut relier jusqu’à huit panneaux solaires pour être connectés aux batteries afin de disposer d’une recharge plus rapide et de plus de puissance. On y trouve aussi un câble de recharge AC, qui peut être utilisé pour alimenter la banque de batterie pour les situations d’urgence.

Le préjudice écologique inscrit dans le code civil

Le préjudice écologique inscrit dans le code civil

La commission des lois du Sénat a adopté mercredi une proposition de loi visant à introduire le préjudice écologique dans le code civil, présentée par Bruno Retailleau (UMP), a-t-on appris jeudi.

Bruno Retailleau est par ailleurs président du conseil général de Vendée, département qui avait été en première ligne lors de la marée noire de l’Erika.

« La commission des lois a estimé que ce texte constituait une avancée utile », souligne la commission dans un communiqué. Il sera discuté en séance publique le 16 mai.

A rescuer holds an oil-covered Guillemot bird in h

Le texte adopté par la commission prévoit l’inscription au code civil d’un article selon lequel « toute personne qui cause un dommage à l’environnement est tenue de le réparer ». « La réparation du dommage à l’environnement s’effectue prioritairement en nature », ajoute-t-il. Mais « lorsque la réparation en nature du dommage n’est pas possible, la réparation se traduit par une compensation financière versée à l’État ou à un organisme désigné par lui et affectée, dans les conditions prévues par un décret en Conseil d’État, à la protection de l’environnement ».

La commission a aussi souhaité mettre l’accent sur les outils de prévention en prévoyant que « toute personne qui avait exposé des dépenses pour prévenir le dommage ou éviter l’aggravation pouvait en demander le remboursement au juge ».

Le naufrage de l’Erika, le 12 décembre 1999 au large du Finistère, avait souillé 400 kilomètres de côtes françaises et mazouté quelque 150.000 oiseaux. Selon M. Retailleau, la Vendée avait « été un des départements les plus touchés », avec une grande partie de ses 250 km de côtes souillée.

Le préjudice écologique inscrit dans le code civil2

Montez à bord du nouveau ballon atmosphérique de Paris

ballon atmosphérique de Paris1

Parisiens et visiteurs vont pouvoir monter à bord du nouvel engin installé dans le Parc André Citroën (15e arrondissement) et admirer la capitale dès samedi 20 avril. Le ballon atmosphérique nouvelle version, capable désormais de monter jusqu’à 300 mètres, a été enrichi de pictogrammes renseignant sur la qualité de l’air en temps réel.

Baptisé « Observatoire Atmosphérique Generali », le ballon affiche désormais deux séries de pictogrammes. La première représente les principaux monuments parisiens, avec notamment la tour Eiffel ou l’Arc de Triomphe, pour la qualité de l’air ambiant. La seconde avec des véhicules clignotants affiche celle à hauteur du trafic

Colorés en vert, ils indiqueront que l’air respiré est bon, en jaune qu’il est médiocre et en rouge qu’il est mauvais.

6.400 ampoules LED, donc écologiques, permettront de rendre visibles ces indications de jour comme de nuit.

Ce ballon nouvelle génération aura la capacité de s’élever à 300 mètres au-dessus du sol, contre 150 pour l’ancienne version. Il faudra toutefois pouvoir embarquer dans le premier vol de la matinée, et uniquement si le beau temps est au rendez-vous.

ballon atmosphérique de Paris

Les visiteurs pourront découvrir le ballon dès samedi 20 avril tous les jours, de 9 h au coucher du soleil. (Adultes : 12 € – Enfants : 6 € – Moins de 3 ans : Gratuit – Également gratuit pour les Parisiens de moins de 12 ans sur présentation d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile).

L’Observatoire Atmosphérique est géré dans le cadre d’un partenariat entre Generali, la Mairie de Paris, Airparif, le CNRS et Aérophile, à l’origine de sa conception.

Pour savoir si le ballon vole : Ballondeparis.com ou 01 44 26 2000

Le biomimétisme est une source d’inspiration inépuisable pour les scientifiques

Cette fois, c’est à partir d’un petit ver qui parasite l’intestin des poissons que Jeffrey Karp, professeur à Harvard, et ses collègues du MIT (Massachusetts Institute of Technology) ont eu l’idée d’inventer un pansement étonnant. Ils ont publié leurs résultats expérimentaux dans la revue en ligne Nature Communications.

Les pansements actuels ont l’inconvénient de mal adhérer en zone humide ou au contraire de trop bien tenir et d’abîmer la peau lorsqu’on les décolle. En particulier lorsque la peau est fragile, comme peut l’être celle d’un bébé prématuré ou d’une personne âgée.

C’est ici qu’intervient la façon dont le ver Pomphorhynchus laevis s’accroche dans l’intestin, lisse et humide, des poissons qu’il parasite. Il se sert de multiples petites pointes qui grossissent aussitôt plantées dans la paroi intestinale, pour mieux se fixer. Les chercheurs américains ont donc copié ces micropointes, tellement fines qu’elles s’enfoncent sans douleur dans la peau, ce qui n’est pas nouveau, mais surtout ils les ont revêtues d’une couche qui se dilate sous l’effet de l’hydratation cellulaire (voir infographie), ce qui change tout.

biomimétisme

L’avantage est que le pansement peut aussi être retiré en douceur et sans douleur, contrairement à d’autres systèmes de harpons microscopiques testés. Comme le montre une vidéo disponible sur le site karplab.net, là où un pansement classique arrache la peinture déposée sur une feuille quand on le décolle de celle-ci, le pansement de Harvard, lui, la laisse intacte.

Le dispositif est tout aussi prometteur concernant les grands brûlés pour qui des greffes de peau s’avèrent nécessaires. Actuellement, la peau est greffée sur l’épiderme avec des agrafes ou des points de suture, ce qui augmente le risque d’infection et n’assure pas une adhérence parfaite. «L’un des inconvénients, explique au Figarole Pr Jeffrey Karp, est que les fixations sont typiquement placées au périmètre de la greffe et qu’il peut donc se former un espace qui se remplit de fluide (le sérome) sous la peau greffée.» La greffe risque alors de se décoller et de ne pas prendre.

Apprendre de la nature

En revanche, le nouveau pansement peut recouvrir toute la zone greffée, ses micro-aiguilles transperçant à la fois la peau greffée et le derme du receveur. Un peu comme si au lieu d’accrocher un poster avec du scotch tout autour, on le fixait avec des centaines de punaises invisibles réparties sur toute sa surface.

«Avec cette nouvelle approche, nous pouvons assurer un contact de 100 % de la peau greffée avec potentiellement moins de risque de sérome et une meilleure prise de la greffe», détaille le Pr Karp. Les perspectives sont immenses. «Étant donné que le pansement adhère à la plupart des tissus mous (peau, muscle, viscère, etc., NDLR), ce pourrait être un adhésif universel», avance le chercheur. À terme, «il pourrait remplacer les agrafes et les points de suture dans de nombreux cas», affirme-t-il encore. D’autant que Jeffrey Karp et son équipe travaillent déjà sur une version résorbable. «Nous pouvons apprendre beaucoup de la nature des concepts qui peuvent améliorer la vie des patients», conclut le chercheur.

Pour un transport durable et rapide en ville: le Taxi-Scooter

VOI

Les scooters électriques peuvent permettre de se faufiler rapidement et durablement dans les voies urbaines étroites, mais ils ne sont pas viables dans de mauvaises conditions météorologiques, en particulier la saison des pluies. Afin de fournir une solution, les étudiants de dernière année du Technische Universität München en Allemagne, en collaboration avec l’Université technologique de Nanyang de Singapour ont mis au point un prototype de scooter électrique baptisé «VOI» qui dispose d’un compartiment clos devant pour protéger le passager sous la pluie. Cependant, le conducteur à l’arrière doit lui lutter contre les conditions climatiques.

VOI1

Le pousse-pousse comme scooter électrique offre la sécurité et le confort d’une voiture, à un prix bas. Les utilisateurs peuvent échanger le compartiment avant avec un coffre de chargement ou une cuisine mobile pour vendre des aliments dans la rue. Capable d’atteindre une vitesse de pointe de 45 km / h avec une autonomie de 80 kilomètres sur une seule charge, le scooter électrique VOI fournit un transport sûr et durable dans des conditions de circulation denses. Arrivé 3ème au Taiwan International véhicule électrique, le VOI a été développé dans le cadre du TUM CREATE programme du Technische Universität Muenchen.

VOI2

Premier bâtiment au monde alimenté par des algues

BIQ-House

Nous vous faisions part en Octobre dernier d’un tout nouveau système de production d’énergie grâce aux micros-algues: le bâtiment fonctionne aujourd’hui

Amener une architecture moderne et durable au niveau suivant, la firme de design international Arup a mis au point un bâtiment à production d’algues appelé «BIQ House » à Hambourg, qui intègre une façade d’algues bio-adaptées. Prétendu être le premier bâtiment au monde alimenté par des algues, la Maison BIQ deviendra un centre d’essai pour les bâtiments autonomes et de production d’énergie durable dans les urbanités.

BIQ-House2

Développé en collaboration avec Germany-based SSC Strategic Science Consultants et Austria’s Splitterwerk Architects, le bâtiment vivant est conçu pour profiter au maximum de la lumière du soleil et permet aux façades bio-réactives à cultiver des algues plus rapidement. En effet, les bio-réacteurs servent non seulement à générer de la biomasse, mais également à capter la chaleur solaire thermique pour alimenter une structure. Lancé dans le cadre de la Hamburg’s International Building Exhibition, le bâtiment alimenté par les algues est prévu pour fonctionner au cours de la cérémonie d’ouverture, qui est prévue à la fin de ce mois.

BIQ House

Le quinoa, la graine d’or des Andes

A l’instar de la Colombie avec « la route du café » ou du Chili avec la « route du vin », la Bolivie a ouvert la « route du quinoa », choisissant avril, mois de la cueillette, pour faire la promotion de la « graine d’or » des Andes déjà cultivée par les Incas.

Ce parcours d’environ 1.500 km, alternant sentiers escarpés, vastes plaines et routes rustiques, traverse les départements andins de La Paz, Oruro et Potosi.

C’est là que se concentre la production de la graine qui permettrait selon le gouvernement bolivien de faire sortir de la pauvreté les communautés rurales de la région.

La route passe à travers les champs où poussent les différentes variétés de quinoa, rouge, jaune ou noir, et les villages, où les touristes peuvent rendre visite aux cultivateurs et acheter leurs produits.

Ainsi Flavio Carvajal, petit producteur de Llica, une communauté au nord du célèbre Salar de Uyuni, le plus vaste désert de sel de la planète, sur les hauts plateaux du sud-ouest de la Bolivie, explique le cycle du quinoa.

« J’ai commencé à labourer au mois de mars de l’an dernier, en septembre j’ai semé et maintenant nous sommes prêts pour la récolte », faite à la main, dit-il à l’AFP.

Dans un autre village de l’altiplano, Challapata dans la région de Oruro, Dora Flores, une dynamique agricultrice, travaille avec une moissonneuse-batteuse dernier cri fabriquée en Inde qui lui a coûté 85.000 dollars.

« Avec cette machine, je peux récolter mes 80 hectares, mais maintenant j’ai besoin d’une autre machine pour les semailles », dit-elle.

Dans le village, la compagnie Anapqui se charge d’exporter le quinoa aux Etats-Unis, au Canada et en Europe.

« Nous produisons près de 600 tonnes de quinoa » pour l’exportation, indique à l’AFP Antonia Zenteno, la responsable de Anapqui, une association de cultivateurs indiens aymaras.

La Bolivie est le principal producteur et exportateur de quinoa, avec 70% du marché mondial.

Selon des chiffres officiels, la Bolivie produit 48.500 tonnes de quinoa annuellement, sur plus de 95.000 hectares, attribuées pour 70% à l’exportation, en particulier vers les Etats-Unis et en Europe, le reste étant réservé à la consommation locale.

2013 a été déclarée « Année internationale du quinoa » par les Nations unies, en hommage aux populations andines qui ont su préserver cet aliment cultivé depuis 7.000 ans et à la base de l’alimentation de civilisations millénaires.

Le président bolivien Evo Morales, désigné l’an dernier « ambassadeur spécial » de la FAO, l’Organisation des nations unies pour l’Agriculture et l’alimentation afin de promouvoir ce « super aliment » et la Première dame du Pérou, Nadine Heredia, se sont fait les porte-paroles du quinoa à travers le monde.

Le quinoa est une pseudo-céréale qui ne fait pas partie de la famille des graminées, mais de celle de la betterave et des épinards (les Chénopodiacées).

Ses qualités nutritives (digeste, sans gluten, pauvre en lipides, riche en fer, Oméga-3 et protéines) ont été découvertes dans les années 70 en Occident où elle est généralement vendue dans des magasins biologiques ou de commerce équitable.

Selon les spécialistes, le quinoa est l’unique aliment végétal qui possède tous les acides aminés essentiels; sa valeur nutritionnelle est plus importante que celle de l’oeuf ou du lait et peut être seulement comparée à la viande.

Sa culture est actuellement expérimentée aussi en Europe, en Asie, en Afrique et en Australie, car la plante parvient à pousser dans des zones semi-arides et jusqu’à 4.000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Pour le représentant de la FAO en Bolivie, le Brésilien Crispín Moreira, qui vient de faire « la route du quinoa », la graine « est devenue une alliée des pays pauvres pour combattre la faim et promouvoir la sécurité alimentaire », dit-il à l’AFP.

Publicité