Conçu par EADS Innovation Works (IW), Aero Composites Saintonge et l'association Green, un cri-cri fonctionnant uniquement à l'électricité a effectué son premier vol officiel la semaine dernière. Premier avion de voltige quadrimoteur électrique, il a décollé jeudi de l'aéroport du Bourget, près de Paris. 
 
Présenté au salon de l’aviation verte du Bourget en juin dernier, le petit avion a réalisé avec succès son vol inaugural, qui a duré sept minutes. "Ce n'est que le commencement. Nous avons encore beaucoup à apprendre. Nous ne serons autorisés à commencer les manœuvres de voltige qu'après cinq heures de vol et quinze atterrissages" a souligné Didier Esteyne, le pilote du cri-cri électrique.
 
Particulièrement silencieux, cet avion de poche d'une envergure de 4,90 mètres et d'une longueur 3,90 mètres est propulsé par quatre moteurs électriques à hélices contra-rotatifs, alimentés par des batteries lithium à forte densité énergétique. Il bénéficie de trente minutes d’autonomie à 110 km/h, et de quinze minutes à 250 km/h. Il est "un démonstrateur technologique peu onéreux destiné à l'intégration de systèmes relatifs aux technologies électriques, afin de soutenir des projets tels que notre concept de propulsion hybride pour hélicoptères" explique Jean Botti, directeur technique d'EADS.
 
EADS ne semble donc pas envisager le développement d'avions 100% électriques plus grands que le cri-cri, du moins dans une futur proche.