l’image de l’informatique, l’énergie astrale ne cesse d’évoluer. Le rendement annoncé par une nouvelle cellule photovoltaïque solaire en est la dernière preuve.

Ce nouveau record d’efficacité est détenu par Sharp, qui a mis au point une nouvelle cellule photovoltaïque dont le rendement a été estimé à 43,5 %, soit près de sept points de plus que le précédent, lequel était déjà la propriété du groupe japonais.  Un pas de plus vers le cap de 50 %, décisif à en croire les professionnels du milieu de l’énergie solaire et qui devrait révolutionner l’industrie. Techniquement, la cellule solaire est composée de plusieurs couches constituées de deux éléments ou plus comme l’indium et le gallium. Le tout est couplé avec un concentrateur à triple jonction qui utilise un système de lentilles pour concentrer la lumière sur les cellules et ainsi produire plus d’électricité.

Le début des panneaux solaires à hauts rendements

Les panneaux solaires actuellement sur le marché ont une efficacité moyenne comprise entre 15 et 20 %. L’arrivée de cette nouvelle cellule grosso modo deux fois plus performante pourrait de fait permettre de doubler le rendement des parcs solaires, qui auraient alors beaucoup moins à envier aux centrales nucléaires. D’où, au bout du compte, une transition plus acceptable vers les énergies renouvelables.

La cellule a déjà été installée sur certains satellites mais les chercheurs travaillent sur une version pour le plancher des vaches. Encore un petit effort, on y est presque !