Les ventes de voitures électriques françaises vont-elles décoller un jour ? Selon les chiffres du site l’« automobile propre », seulement 492 véhicules électriques ont été vendus en France au mois de Juillet et 403 en Août. Rod Carew Baseball Jersey Retour sur une solution verte qui fait grise mine.

Un marché en évolution

Du côté de l’offre, de nombreux investissements ont été réalisés pour promouvoir ce concept. 2016 LBJ Shoes En première instance, l’acheteur d’une voiture électrique neuve bénéficie d’un « bonus électrique » de 7 000€ des pouvoirs publics. adidas yeezy boost 750 męskie L’Alliance Renault-Nissan a déjà investi 4 milliards d’euros dans l’électrique. De son côté, Peugeot s’est fixé un objectif de production annuelle de 500 000 voitures, contenant de la technologie électrique. Canotta Philadelphia 76ers Penchons-nous maintenant sur les derniers modèles proposés par nos concessionnaires.

  • ADIDAS ULTRA BOOST Uncaged
  • La Zoe de Renault – qui coûte 13 700€ si l’on tient compte du « bonus écologique » – a connu un succès retentissant en début d’année mais commence à s’essouffler. La Bolloré Bluecar connaît des retombées décevantes. De même pour la Mia, fabriquée en Poitou-Charentes, qui s’est seulement vendue à 384 exemplaires en 2012. Le constructeur italien Fiat a le projet de lancer une Fiat 500 électrique mais reste sceptique concernant ses ventes futures. L’Europe embraye donc timidement dans ce sens. En revanche, la Testa, sportive électrique fabriquée aux Etats-Unis, connaît un succès retentissant car les constructeurs ont un objectif clair : ne pas vendre des machines utilitaires mais des voitures de rêve. Peut-être que les marques françaises, voire européennes gagneraient à s’allier.

    Tout pour plaire

    Pour l’instant, la voiture électrique semble préférée par nos ministres, les consommateurs n’étant pas encore vraiment convaincus de l’efficacité du produit. Ces derniers optent majoritairement pour des modèles de voitures ou d’équipements plus classiques comme par exemple les pneus alpins proposés par Tirendo.fr. L’électrique a pourtant tout pour plaire. Le coût d’entretien est inférieur de 30 à 40% par rapport aux voitures essence. Nike Air Max Tavas męskie En parcourant 100 kms avec une voiture électrique, vous ne dépenserez en moyenne que 2 euros contre 6 euros avec un moteur essence. Seule la batterie est à faire vérifier lors des révisions. Les assurances ne taxent pas les véhicules électriques et les particuliers ainsi que les entreprises peuvent bénéficier d’une exonération partielle ou totale de taxes relatives à l’achat d’un nouveau véhicule. adidas gazelle damskie Enfin, la batterie s’affaiblissant moins rapidement qu’un moteur thermique, la valeur de votre voiture électrique ne chutera donc jamais au même rythme qu’une voiture à essence.

    La ville dans le viseur

    Actuellement, les voitures électriques s’adressent davantage aux citadins ou à des conducteurs occasionnels, son autonomie maximale étant de 150 kms. Maglia David Robinson S’il existe de plus en plus de points de charge rapide en Europe, la majorité des conducteurs actuels reste sceptique quant à l’achat relativement onéreux d’une auto électrique. Pour les automobilistes attentifs au respect de l’environnement mais qui ne peuvent pour l’instant pas investir dans une voiture électrique, il existe nombre d’alternatives qui permettent d’effectuer un geste pour la planète.