Voyager léger, éviter l’avion, débrancher la cafetière ou l’ordinateur, conduire moins vite, consommer local: l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) propose un pense-bête de ce qu’il faut faire pour partir en vacances en respectant l’environnement.

Ça y est, les vacances approchent ! Mais avant de partir, n’oubliez pas de garder en mémoire toute une série de conseils pour respecter au mieux l’environnement. Et, une fois sur place, conservez un comportement éco-responsable.

Avant de partir

1. Comparez les différents modes de transport pour vous rendre à destination et optez pour le moins émetteur en CO2

Pour vous aider la SNCF et l’ADEME vous proposent un ecocomparateur.voyages-sncf.com

Il vous permet de comparer les offres des différents modes de transport proposés sur le site Voyages-sncf.com pour des destinations desservies par le train, en France et en Europe proche : avion, train, voiture et de prendre en considération plusieurs critères pour faire le meilleur choix possible : la durée du transport, le coût et son impact sur l’environnement.

2. Préparez vos bagages avec soin

  • Réduisez au maximum le poids de vos bagages. Réduire de 15 kg ses bagages peut économiser entre 100 et 200 kg éqCO2 sur un vol Londres – Tenerife.
  • N’emportez pas de produits générant des déchets sur place

    – Faites la chasse aux emballages. Pensez à retirer vos crèmes, shampoings… de leurs cartons d’emballage.
    – Evitez les produits jetables comme les rasoirs, les lingettes…
    – N’emportez pas de produits polluants comme des piles.Vous éviterez ainsi de les jeter sur place alors que certains pays ne possèdent pas de systèmes de gestion optimisée de ces déchets.
  • Privilégiez les produits labellisés NF Environnement ou portant l’écolabel européen. Leur utilisation a un impact réduit sur l’environnement. Cela prend tout son sens en particulier dans les pays du Sud où les eaux ne sont pas toujours traitées.
  • A la plage, optez pour des laits solaires plutôt que pour des huiles. L’huile solaire forme un écran à la surface de l’eau et ralentit la photosynthèse des végétaux sous-marins.
  • Choisissez des vêtements adaptés. Pensez à vous renseigner sur la coutume vestimentaire du pays où vous vous rendez afin de respecter la population que vous allez rencontrer. Par exemple, dans les pays musulmans, les femmes doivent garder les jambes couvertes (jupe longue ou pantalon), en Italie, les femmes doivent se couvrir la tête pour visiter une église, en Inde, mieux vaut rester les bras couverts si vous ne voulez pas choquer…

Sur place

1. Respectez l’environnement

N’oubliez pas que les sites naturels touristiques sont souvent fragiles et doivent être protégés. Des touristes en grand nombre peuvent abîmer la flore et déranger la faune.

2. Privilégiez les transports en commun, le vélo et la marche à pied

Vous avez le temps. C’est l’occasion de lâcher votre voiture au profit des transports en commun, du vélo ou de la marche, moins émetteurs de gaz à effet de serre.

De plus en plus de communes proposent des infrastructures pour limiter le recours à la voiture durant les séjours : voies vertes, cyclables ou piétonnes, réseaux de bus, navettes…  En plus, vous ferez des économies.

3. Consommez des produits locaux que vous soyez en France ou à l’étranger

Les produits importés consomment du carburant pour leur transport, émettent des gaz à effet de serre et contribuent au changement climatique. Cela permet aussi de soutenir l’économie locale et de découvrir de nouveaux produits ou de nouvelles saveurs !

4. N’oubliez pas les bonnes pratiques au quotidien

Une étude de l’ADEME a constaté que pendant les vacances nous avions tendance à oublier les pratiques responsables. Plusieurs douches dans une même journée, utilisation massive de produits jetables, changement des serviettes tous les jours…

Il faut savoir qu’un tiers de la population mondiale est privée d’accès à l’eau potable. Un Américain utilise en moyenne 600 litres d’eau potable par jour, un Européen 250 et un Africain 30. Plus de 2,6 milliards de personnes ne bénéficient pas d’un système d’assainissement basique des eaux usées et de nombreux pays n’ont pas forcement les infrastructures adéquates pour gérer les déchets comme les pays du Nord. Il faut donc rester vigilants si nous ne voulons pas que nos vacances soient un poids supplémentaire pour le territoire que nous visitons.

Quelques gestes simples à adopter :

  • Sur la plage, en mer, en montagne, récupérez vos déchets, tous vos déchets ! Y compris les mégots de cigarettes, les chewing-gums… Pensez à toujours avoir un sac en plastique dans votre sac à dos durant vos promenades : il servira à mettre vos déchets de pique-nique ou de goûter. Vous pourrez les trier et les jeter en arrivant chez vous.
  • Evitez de laisser traîner des emballages vides (paquets de gâteaux, sachets…) et des sacs plastiques qui pourraient s’envoler et être entraînés vers la mer. Ce sont des dangers mortels pour la faune qui les confond parfois avec de la nourriture. Selon les Nations Unies, les déchets rejetés à la mer, principalement le plastique, seraient à l’origine de la mort, chaque année, d’un million d’oiseaux marins et environ 100 000 mammifères et tortues de mer.
  • Evitez les produits à usage unique. Vous ferez des économies et réduirez le volume des déchets à traiter. Utilisez des piles rechargeables.
  • A l’hôtel, ne changez pas de serviette tous les jours. De nombreux hôteliers vous proposent de mettre vos serviettes par terre ou dans la baignoire pour indiquer que vous souhaitez les changer.
  • Ne prenez pas des douches trop longues. L’eau est rare et précieuse.
  • N’utilisez pas de grandes quantités de savon, shampoing, etc. Ils sont parfois difficiles à éliminer par les systèmes d’épuration. Utilisez au maximum des produits écolabellisés plus facilement biodégradables et plus respectueux de l’environnement.


5. Optez pour des sports doux avec la nature

Certaines activités pratiquées dans la nature, vélos, canyoning, escalade, canoë-kayak, deltaplane… peuvent avoir des impacts significatifs sur l’environnement.

C’est pourquoi, il est primordial quand vous pratiquez une activité dans la nature de respecter les différentes consignes énoncées par le secteur. Certains secteurs ont établi des chartes pour informer les sportifs des consignes à respecter pour préserver les éco-systèmes fragiles.

Pour en savoir plus, consultez la rubrique « Mes loisirs ».

6. Favorisez l’artisanal local

Si vous souhaitez ramener un souvenir, vérifiez qu’il a bien été produit localement et non pas dans un autre pays où la main d’œuvre est bon marché et où les enfants sont exploités. Veillez aussi à ce que le produit ne contribue pas à l’extinction de certaines espèces ou ressources.
En choisissant des souvenirs issus de l’artisanat local, vous soutiendrez l’économie locale.