Des chercheurs de Institution of Mechanical Engineers (IME) a récemment constaté que 30 à 50 pour cent de tous les aliments produits ou jusqu’à deux milliards de tonnes sont jetés chaque année. Le groupe britannique affirme que plus de ventes, acheter un en obtenir un gratuitement, traite l’obsession occidentale de consommation de fruits et légumes parmi les coupables de ce gaspillage colossal de non seulement la nourriture, mais aussi l’eau, de l’énergie et terrains nécessaires pour les produire (The Guardian). Dans le même temps, l’IME précise que d’ici 2075, il y aura neuf milliards et demi de personnes sur la planète – soit 2,5 milliards de personnes de plus à nourrir.

Un rapport révèle que 30 pour cent des cultures dans le Royaume-Uni ne sont pas récoltées parce qu’elles ne répondent pas aux normes esthétiques strictes établies par les distributeurs alimentaires à travers le monde. Et aux Etats-Unis et en Europe, près de la moitié de la nourriture achetée est jetée. Cette nourriture languit généralement dans les décharges, qui produit du méthane. En plus d’être presque criminelle, étant donné que, en 2010, près de 1 milliard de personnes souffraient de la faim, selon WorldHunger.org, l’eau, l’énergie et la terre nécessaire pour produire cette nourriture est gaspillée.

550 milliards de mètres cubes d’eau est gaspillée au niveau mondial, la production de viande s’imprégne de 20-50 fois plus d’eau que celle utilisée pour cultiver des légumes, ce qui incite certains à se demander si la grande majorité de la population mondiale sera forcée au végétarisme. En 2050, nous pourrions jeter jusqu’à 13 milliards de mètres cubes d’eau si rien n’est fait pour changer notre façon de produire la nourriture. IME recommande une meilleure ingénierie et techniques agricoles et l’amélioration des infrastructures en tant que point de départ pour remédier à cette parodie insondable.

Via The Guardian