Une étude menée par le Dr David Johnson à l’University of Aberdeen a constaté que les plantes pouvaient réellement communiquer entre elles à travers le sol. L’étude montre que lorsque les légumes sont infectés par certaines maladies, ils alertent d’autres plantes à proximité pour activer des gènes afin de conjurer la maladie quand elle se dirige sur leur chemin. La clé de cette communication est un champignon qui agit comme un messager.

Les plantes communiquent entre elles à travers le sol2

Ce champignon et certaines plantes ont une relation symbiotique, selon l’équipe de recherche, qui ont partagé leurs découvertes avec The Economist. Les plantes fournissent la nourriture et le champignon fournit des minéraux. Mais maintenant, il s’avère que le hyphe, qui crée un réseau dans le sol qui relie les différentes plantes, joue un autre rôle essentiel en tant que messager.

En 2010, une équipe de chercheurs chinois a constaté que quand un plant de tomate a été infecté par une brûlure de ses feuilles, il était capable d’alerter en quelque sorte des plants de tomate à proximité, qui ont ensuite préparé leur défense. Dr David Johnson et son équipe ont cherché à savoir par quel mécanisme les plantes étaient capables de communiquer cette information avec des plants de fève.

Les plantes communiquent entre elles à travers le sol

Pour prouver que les plantes communiquent à travers le sol, l’équipe a mis en place une série de «mésocosme» de cinq tiges de haricots. Les haricots sont souvent attaqués par les pucerons. Lorsque cela se produit, ils libèrent une substance chimique qui attire les guêpes qui ensuite viennent autour pour anéantir les pucerons.

« Cinq semaines après que l’expérience ait commencé, toutes les plantes ont été couvertes par des sacs, ce qui laisse passer le dioxyde de carbone, l’oxygène et de la vapeur d’eau dedans et dehors, mais stoppe le passage des molécules plus grosses, et ainsi permet à un haricot d’utiliser une signalisation. Puis, à quatre jours de la fin, les mailles de 40 microns dans chaque mésocosme se sont employées à rompre toute hyphe qui avait pénétré, et la « plantation » était alors infestée de pucerons ».

Vous pouvez en savoir plus sur l’expérience sur The Economist, mais les expériences en effet démontré que les plants de haricots communiquaient entre eux à travers le sol quand il a été constaté que l’un d’eux avait été attaqué par les pucerons!