N’allez pas dire à Magali Stamegna que l’écologie est un luxe réservé aux riches. Le 12 octobre dernier, la responsable du développement durable de Conforama célébrait ainsi l’ouverture à Saintes (17) du premier magasin labellisé THPE (Très Haute Performance Environnementale) du « discounter » de meubles. Une inauguration hautement symbolique pour l’enseigne qui prône une politique pragmatique de verdissement de ses bâtiments.
« C’est une question d’opportunités. L’idée ce n’est pas de passer nos 164 magasins français en HQE du jour au lendemain. Nous n’en aurions d’ailleurs pas les capacités financières. Nous réfléchissons néanmoins à la réalisation d’autres établissements de ce type ». En Charente-Maritime, Conforama s’est greffé au projet du promoteur local Saintes Invest. Le vendeur de meubles partage ainsi la nouvelle zone commerciale avec l’enseigne sportive Décathlon. « Sur ce projet, nous n’étions pas seuls explique Magali Stamegna. C’est la convergence de tous les acteurs qui a permis la réalisation de ce bâtiment ». Principal atout de cette coopération : le partage d’un surcoût de 20% par rapport à une zone commerciale classique.
 
Des éco-innovations à tous les rayons
 
Conçu dans le cadre d’une démarche HQE, le nouveau complexe a fait l’objet d’un aménagement paysager et architectural soigné : construction bois (800 m³ d’essence Douglas issue des forêts du Limousin), espaces verts, optimisation de la circulation des piétons… Il dispose surtout de nombreux équipements cleantech. Ainsi, l’optimisation énergétique des deux bâtiments est assurée par une double isolation de 20 cm en toiture et en façade, par l’implantation de sheds en toiture pour favoriser l’éclairage naturel ou encore par la pose de modules photovoltaïques pour une puissance totale de 100 Kwc. Un cocktail éco-innovant précédemment expérimenté en France par Conforama lors de la rénovation de bâtiments existants. « Nous rénovons entre 10 et 15 magasins par an. Dans ce cadre, nous intégrons déjà des critères environnementaux qui se traduisent notamment par l’installation de pompes à chaleur, d’équipements de domotique, d’enseignes LED ou de panneaux solaires. » A Saintes, la quête d’efficacité énergétique s’accompagne également d’une réflexion autour de la gestion des eaux pluviales. Des dispositifs de récupération (toiture, fossé drainant…) permettent ainsi de limiter les besoins pour l’arrosage des nombreux espaces verts du site. Selon Saintes Invest, près de 300 m³ d’eau pourraient ainsi être économisés chaque année.
 
Plus vert mais avant tout moins cher
 
Toutes ces attentions environnementales encourageront-elles les consomateurs à dépenser davantage ? Difficile à dire. Les plus écolos se réjouiront en tout cas de pouvoir recharger leur voiture électrique pendant leurs emplettes. Le parking du nouveau centre commercial est en effet équipé d’un parc de quatre bornes électriques Saintronic, soit une capacité totale de huit véhicules. Pas si anodin pour Conforama. L’initiative sonne même comme une réponse au ramdam lancé fin 2009 par Ikea autour de sa plate-forme de covoiturage (lire l’article du 10.06.09). Si l’image « durable » du distributeur tricolore semble encore faible par rapport à celle de son concurrent suèdois, pas question de céder sur le terrain de la communication. « Modestement, Conforama essaye de mener des actions concrètes, prévient Magali Stamegna. Nous n’en sommes pas encore à une phase de généralisation de ces pratiques. Mais quand on fait des choses positives, on ne va pas en rougir non plus ». L’enseigne planche ainsi actuellement sur un projet de domotique visant à couper automatiquement les équipements lumineux des magasins sur certaines plages horaires. Côté produits, les bois certifiés et textiles bios sont de plus en plus présents dans les rayonnages. Seule limite – mais de taille – à cette dynamique : le coût. Au pays où la vie est moins chère, pas question de trop alourdir la facture du client. Modeste et pragmatique, on le disait.
 
Le nouveau magasin Conforama en bref
 
Localité : Saintes (17)
Ouverture : octobre 2010
Promoteur : Saintes Invest
Superficie totale : 7800 m² dont 5000 m² pour Conforama
Coût total du projet : 6,5 millions d’euros
Partenaire : Communauté de communes du pays santon