Rien que çà ! Tandis que de part le monde on cherche à en finir avec le nucléaire, DCNS dévoilait en 2011 un concept de centrale nucléaire sous-marine.

Le groupe naval français dévoilait en 2011 un concept « très innovant » de centrale nucléaire sous-marine à usage civil. Pouvant abriter un réacteur d’une puissance de 50 à 250 MW, le module serait capable d’alimenter en électricité 100.000 à un million d’habitants. « C’est une innovation majeure, un concept totalement inédit inventé par DCNS, permettant de conforter le leadership français dans le domaine du nucléaire et répondant aux besoins en matière de centrales de petite et de moyenne puissance », soulignait ambitieusement Patrick Boissier, président de DCNS.

Dans le plus grand secret, le groupe naval, qui a intégré en 40 ans 18 chaufferies nucléaires sur les bâtiments de la Marine nationale et cherche à se diversifier sur le nucléaire civil, travaillait depuis deux ans et demi sur ce concept, baptisé Flexblue.

Qu’en est-il de ce projet? La France compte-t-elle donner son aval à cela? Ou peut-être est-ce déjà en cours de fabrication !

Toujours est-il que les gouvernements successifs ne sont pas prêts de prendre le dessus sur le lobby nucléaire alors que la manne du renouvelable et propre pourrait engendrer beaucoup plus pour zéro risque.