Des militants de Greenpeace s’introduisent dans l’hémicycle de l’Assemblée

Des militants de Greenpeace s’introduisent dans l’hémicycle de l’Assemblée

- in Art & Culture
75
0

 

L’hémicycle de l’Assemblée nationale a été évacué puis fouillé par les forces de sécurité, mercredi en fin d’après-midi, en raison d’une alerte à la bombe qui s’est produite après l’intrusion de militants de Greenpeace. Selon une source parlementaire, le standard du Palais-Bourbon a reçu, peu avant 17 heures, un appel évoquant la présence d’une bombe. La salle des Quatre-Colonnes, où se pressent habituellement les journalistes, a elle aussi été évacuée.

Plusieurs militants de l’organisation écologiste Greenpeace ont envahi brièvement, mercredi 2 décembre, les tribunes du public de l’Assemblée, une manifestante parvenant jusque dans l’Hémicycle et interrompant le débat en cours sur la conférence de Copenhague sur le climat.

Auparavant ils étaient une dizaine à se hisser sur le toit de l’Assemblée nationale, avant d’en être évacués par les pompiers.

A l’aide d’une grande échelle de pompiers dressée le long du Palais-Bourbon, les militants, qui avaient revêtu des combinaisons blanches ou rouges, ont réussi à rester sur le toit pendant une dizaine de minutes.

Rapidement interceptés par les forces de l’ordre, les manifestants ont été évacués dans des fourgons de la police exceptionnellement entrés dans la cour d’honneur de l’Assemblée. Dans les rues voisines, des militants écologistes ont brandi des banderoles jaunes sur lesquelles on pouvait lire un message adressé au présidentNicolas Sarkozy : "Aux actes, M. le président"

Le chef de l’Etat français doit participer les 15 et 16 décembre à la conférence de Copenhague sur le climat. Le sujet doit faire l’objet d’une déclaration du gouvernement et d’un débat mercredi après-midi à l’Assemblée. "L’accord qui doit être négocié dans moins de deux semaines doit être un accord contraignant, ambitieux et équitable, a déclaré Karine Gavaud, spécialiste climat et énergie à Greenpeace. Aujourd’hui, Greenpeace a envoyé les pompiers : la maison brûle, nous regardons ailleurs et il est temps d’agir."

Les militants ont reçu le soutien du député Verts Noël Mamère. "C’est formidable, c’est une action qui a pour but de sensibliser les responsables politiques aux défis lancés par l’effet de serre. Je trouve que c’est bien qu’ils viennent le faire là où bat le cœur de la démocratie et là où il devrait y avoir beaucoup plus de débats sur la question climatique et ses conséquences sociales, écologiques et économiques", a-t-il déclaré.

Voir les vidéos : 

http://www.dailymotion.com/video/xbcpqz_greenpeace-tente-lascension-de-lass_news

http://www.dailymotion.com/video/xbcs2j_greenpeace-perturbe-la-seance-des-q_news 

 

..

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

« Mieux dehors que dedans » présente « les sirènes des agneaux »

L’artiste Banksy a présenté une exposition dans les