Si la notion même d’un éco-jean est considérée comme un non sens par les puristes de l’écologie, le jean n’en demeure pas moins un article vestimentaire et de mode incontournable. Sa capacité a résister aux modes mais aussi à faire la mode, font de lui le number one de nos gardes-robe, qui dure, qui dure et à la fois un simple consommable que l’on veut remplacer d’une saison à l’autre, d’une mode à l’autre…

Et puisque l’on consomme tant de jeans comme de simples produits jetables, la marque américaine “reco® Jeans” a choisi de baser sa démarche sur le recyclage de ces kilo tonnes de matières textiles produites, vendues, achetées, portées puis relégués au rebut ou tout simplement produite en surplus.

Avec une approche qui se veut engagée et résolument transparente, le crédo de la marque est de réduire, réduire et encore réduire.

1. Réduire l’utilisation de “fresh cotton” dont la culture est si polluante (25% des pesticides utilisés pour 3% des surfaces cultivable au monde).

2. Réduire le gaspillage de déchets textiles et notamment de jeans. La fibre de jeans étant très solide elle offre de nombreuses possibilités en recyclage. (par exemple l’isolant Métisse issu des textiles récupérés par le réseau Emmaüs).

3. Réduire le produit lui-même à son strict minimum en terme de marquage, labbeling, packaging, etc…

Les jeans reco® sont ainsi fabriqués à partir de surplus de jeans (à 60%) et du coton (aïe pas bio, peut mieux faire). En effet il est impossible de fabriquer un jean avec 100% de fibre recyclées, l’utilisation de coton supplémentaire est incontournable car le procédé de recyclage des jeans déstructure la fibre de telle façon que celle-ci est trop courte pour apporter la solidité suffisante aux jeans finis.

Plutôt openminded, participative et branchée Web, la marque a accompagné son lancement aux Etats-Unis avec une opération de type vente aux enchères où les Internautes ont voté en indiquant le prix qu’il leur semblait juste pour les jeans. Les prix des futures collections devraient aussi être établis en fonction des résultats d’enchères. Plutôt innovant donc pour cette jeune marque eco-fashion qui a pour parrain et marraine l’acteur Woody Harrelson et la chanteuse Alanis Morissette.


Vous pourriez lire aussi : http://www.yelomart.fr/culture/efficient-jeans-those-made-with-organic-cotton-or-hemp