Deux études publiées dans la revue Energy Policy démontrent que l’énergie éolienne a encore de beaux jours devant elle en Europe et particulièrement en Espagne.

La première étude menée par une équipe d’ingénieurs de l’Université de Saragosse montre que celle-ci est techniquement viable et économiquement raisonnable puisqu’elle représente 30% de la production énergétique espagnol. D’autre part, un rapport de deux chercheurs de l’Université d’Alcalá (UAH) et de l’Association Européenne de l’Energie Eolienne (EWEA) montrent que le développement de l’éolienne a permis une augmentation de 226% des emplois créés dans ce secteur sur l’ensemble de l’Union Européenne. Les parcs éoliens qui produisent actuellement 12% de l’énergie électrique en Espagne pourront selon les estimations en produire 30% en 2030.

Les résultats de la première étude démontrent que l’énergie éolienne participent à hauteur de 30%, le solaire 20%, et les turbines à gaz (biogaz et gaz naturel) à hauteur de 20% sur l’ensemble de la production énergétique espagnole. Le reste se répartirait entre l’énergie hydraulique, géothermique et biomasse (20% les trois réunies) ainsi que celle obtenues grâce aux centrales à charbon (10%) dans lesquelles sont appliquées des techniques de rétention du CO2 afin de réduire son impact sur le réchauffement climatique. Ces essais prennent en compte les éventuelles pannes d’aerogénérateurs lorsqu’il n’y a pas de vent, supposent un apport de combustibles fossiles en dessous de 20% et excluent le recours à l’énergie nucléaire. L’étude souligne qu’en 2007 les parcs éoliens fournissaient déjà près de 10% de l’électricité en Espagne. Leur capacité de production d’énergie a augmenté ces dernières années tout comme la création d’emplois dans ce secteur.

Selon un rapport publié également dans la revue Energy Policy, depuis 2008, l’énergie éolienne a créé environ 104.000 emplois dans l’Union Européenne. Cela représente une croissance de 226% par rapport à 2003. Enfin, l’étude montre que la production de cette énergie a créé 38.000 emplois directs en Allemagne, 20.500 en Espagne et 17.000 au Danemark, les trois principaux pays producteurs d’éolienne. Les fabricants de turbines et composants d’aerogénérateurs sont responsables de cette hausse des emplois qui concerne surtout les hommes (78% par rapport aux femmes).

Une enquête réalisée en Europe auprès des principales entreprises du secteur montre que ce nouveau marché est en pleine expansion ; cependant il rélève aussi un manque de spécialistes, de directeurs de projets, d’ingénieurs et de techniciens d’opération et de maintenance pour les parcs éoliens.