Jean-Louis Borloo s’est rendu vendredi 15 mai 2009 à l’Institut national de l’énergie solaire à Chambéry. A cette occasion, il a dévoilé le plan de développement de l’énergie solaire. L’objectif : construire une grande centrale photovoltaique par région d’ici 2011, pour une puissance totale de 300 MW. Un programme qui permet d’alimenter l’équivalent d’une ville de 150 000 habitants et représente un investissement de 1,5 milliards d’euros, répartis sur tout le territoire. Cette mesure s’inscrit dans les suites du Grenelle Environnement dont l’objectif est de produire plus de 20% d’énergie renouvelable d’ici 2020. 2008, l’année du décollage pour le solaire

2008, l’année du décollage pour le solaire

Le secteur photovoltaïque est en plein essor avec une croissance de plus de 100% au cours des 3 dernières années 


On comptait fin 2008 : 69 MX raccordés au réseau électrique contre 27MW fin 2007 soit une multiplication par 2,5 du parc en un an. 


Les 3 principales régions ayant le réseau solaire le plus important fin 2008 sont :

  • 1ère : Languedoc-Roussillon avec 13,06 MW raccordés
  • Réunion avec 9,14 MW raccordés
  • Rhône-Alpes avec 8,68 MW raccordés

Structuration d’une industrie solaire en France

  • 2 700 artisans ou sociétés ont été labellisés Quali’PV pour l’installation
  • développement du métier d’intégrateur de systèmes comme l’entreprise Tenesol, projet de TOTAL et GDF-SUEZ en Moselle (70 M€)
  • augmentation des capacités de production de cellules et de modules photovoltaïques (la moitié des modules installés en 2008 ont été produits en France)
  • création de 2 000 emplois en 2 ans, objectifs de 13 000 emplois et 2 Mds€ de chiffre d’affaires en 2012.

Des centrales solaires dans chaque région

Le lancement d’un appel d’offres pour la construction d’ici 2011 d’au moins une centrale solaire dans chaque région française. Pour plus d’informations, lire l’article détaillé en cliquant-ici.

Simplification administrative et fiscale pour les particuliers

Il a été décidé de supprimer tous les freins au développement des énergies renouvelables :

 

  • simplification drastique des contrats avec notamment un contrat de raccordement ramené de 50 à 6 pages,
  • mise en place d’une nouvelle organisation qui ont permis d’accélérer le rythme des raccordements : 4 500 raccordements sur le seul 1er trimestre 2009 contre 10 000 depuis le début des installations. L’objectif est de ramener les délais à 4 mois dès le 2ème semestre 2009, puis à 2 mois au 1er semestre 2010.
  • par ailleurs, les Français qui renseignent aujourd’hui leur déclaration de 


    revenus 2008 n’ont plus aucune démarche fiscale à accomplir s’agissant de 


    leurs revenus tirés de la revente d’électricité photovoltaïque.

Création d’une Equipe de France dans la recherche et l’innovation dans les énergies nouvelles

Le Grenelle Environnement va permettre de passer à la vitesse supérieure en termes de recherche, notamment dans le solaire (130 M€ sur 2009-2012), comme l’illustre la mise en place du Fonds Démonstrateur (450 M€ dont 80 M€ pour le solaire) et le financement de la plateforme PROMOSOL pilotée par l’INES grâce à la convention signée avec la Caisse des Dépôts. 


En accord avec Valérie PECRESSE, mise en place d’une nouvelle organisation de la recherche dans le domaine des nouvelles technologies de l’énergie, et la mise en place d’un programme structuré de valorisation de cette recherche, autour des organismes de rang mondial que sont le CEA, l’IFP… Création d’un Fonds dédié aux énergies nouvelles, doté d’un budget annuel de 100 M€.