En service depuis 1953, le César, dernier des célèbres ferry-boats à assurer la traversée du Vieux Port, a tiré sa révérence en 2008. Fragilisé par des années de service, il est aujourd’hui en cale sèche pour être restauré, mais il ne pourra plus reprendre ses navettes sur le Lacydon. C’est pourquoi la Ville de Marseille a pris la décision de le remplacer, par un nouveau « passeur » qui utilisera une énergie propre et renouvelable.


Après l’étude de différents dossiers reçus en réponse à l’appel d’offres lancé par la Ville de Marseille, la commission des marchés a retenu le projet, plébiscité par les Marseillais, lors de la Foire Internationale de Marseille en 2006.

Un navire électro-solaire amphidrome a été ainsi réalisé par un groupement d’entreprises ayant une forte expérience des bateaux de transport de passagers à propulsion électrique. Le chantier naval Gatto et le bureau d’études Jean & Frasca Design ont à leur actif plus d’une cinquantaine de réalisations dans le domaine. La société Alternatives Energies apporte son expertise et son expérience dans le domaine de la propulsion électrique (passeurs électriques solaires de la Rochelle, navettes électriques du parc du Millénaire à Paris-Aubervilliers).

Ce nouveau bateau emblématique pour la Ville de Marseille est un exemple en termes de développement durable, autonomie, capacité, fiabilité, confort et accessibilité des handicapés.

Le choix des matériaux en facilite la maintenance tout en rendant le navire le plus léger possible. Sur le plan esthétique, il est le digne successeur du César, tout en intégrant les fonctionnalités propres à la législation actuelle et aux normes de sécurité pour le transport de passagers.

  • Le toit rappelle la toile du premier Ferry boat ou encore celui des anciens tramways.
  • Les montants frontaux font partie de la structure de soutènement, mais leurs extrémités font référence aux Capians très particuliers des traditionnelles barquettes Marseillaises.
  • La « tenue d’été » obtenue en faisant coulisser les larges baies vitrées permet la ventilation et renvoie une fois encore au ferry boat d’origine, entièrement ouvert.
  • La forme de « navette » des sièges est à l’origine une forme ergonomique bien adaptée à la circulation des passagers. Elle rappelle aussi « l’autre navette Marseillaise », et décrit bien la fonction essentielle du navire.