La compagnie californienne Better Place a été choisie le 26 août 2009 par le Ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie japonais (METI) pour mener une étude de faisabilité sur le déploiement d'un système de changement de batterie pour taxis électriques. Elle travaillera en étroite collaboration avec Nihon Kotsu, la première compagnie de taxis de Tokyo, et Tokyo R&D, laboratoire spécialiste du secteur automobile.

Better Place fournit des services permettant la diffusion des véhicules électriques. Elle a présenté en avril de cette année à Yokohama un système qui remplace en une minute la batterie d'une voiture. Le dispositif étant entièrement automatisé, le conducteur peut rester à bord pendant l'opération. Le principe est simple : un premier convoyeur enlève la batterie déchargée située sous le véhicule et la met à charger. Un second met en place une deuxième batterie. C'est ce système que le METI a demandé à Better Place de tester sur des taxis.

Tokyo R&D fournira les véhicules électriques (modification de véhicules à motorisation classique à essence actuellement commercialisés), les batteries lithium ion, et les systèmes de montage et de démontage de ces dernières. Better Place construira une station de remplacement de batteries dans le quartier de Roppongi (centre de Tokyo) et développera les logiciels d'analyse. Le projet se déroulera de janvier à mars 2010. Les taxis circuleront dans un rayon de 5 km autour de la station. Better Place rassemblera pendant ces trois mois des données sur les distances parcourues par les taxis et la dégradation des batteries. Elles permettront de déterminer le nombre optimal de remplacements de batteries pour assurer un bon service commercial.

Selon Kiyotaka Fujii, président de Better Place Japon, les taxis représentent 2% des véhicules légers circulant dans le Japon, mais émettent 20% du dioxyde de carbone rejeté par ce type de véhicules. Leur conversion à l'énergie électrique contribuerait donc fortement à atteindre les objectifs de réduction de gaz à effets de serre du gouvernement. Cependant, dans une grande ville comme Tokyo, un taxi parcourt en moyenne 300 km par jour. Avec les technologies actuelles, il serait donc nécessaire de recharger deux à trois fois sa batterie. Compte tenu du temps nécessaire à la recharge de cette dernière (de plusieurs minutes pour une recharge rapide à 400 V à plusieurs heures par une recharge par le réseau classique à 110 V), le système de Better Place semble intéressant.

Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme de l'Agence des Ressources Naturelles et de l'Energie du METI intitulé "création d'un environnement favorable à la diffusion des véhicules électriques (étude de systèmes de recharge situés dans des stations services)." Son objectif est d'expérimenter divers systèmes de recharge de batteries pour véhicules électriques afin d'augmenter le nombre de points de recharge dans le pays. Une liste de dix projets a été retenue par l'agence le 18 juin 2009.