Le ministère japonais de l'agriculture des forêts et de la pêche, le MAFF, espère revitaliser les régions atteintes par les évenements du 11 mars 2011 en reconvertissant les surfaces agricoles en zones dédiées à des installations pour produire des d'énergies renouvelables. Cette opération permetterait de créer de nombreux emplois et d'augmenter les salaires.





Ce projet sera facilité par l'introduction de lois permettant la reconversion de fermes abandonnées. En l'état actuel des choses, cette reconversion serait particulièrement difficile en raison d'un corpus législatif de 7 lois empêchant l'utilisation de terres agricoles pour toute autre application. Selon le MAFF, ce serait au total 170.000 hectares de terres abandonnée qui pourraient être utilisées pour générer de l'électricité à partir de sources d'énergie renouvelables.