Sur les quatre réacteurs du Boeing 747, un seul était alimenté à 50% par un biocarburant extrait d’une plante appelée cameline (ou camelina) et produit par une société de biotechnologies de Seattle (Etats-Unis).

Historique. La compagnie aérienne néerlandaise KLM a réalisé ce lundi le premier vol de passagers au monde avec un Boeing 747 utilisant du biocarburant, qui représentait un huitième de son carburant.

«Nous avons montré que c’est techniquement possible», s’est félicité le PDG de KLM, Peter Hartman dans un communiqué, après avoir participé au vol d’une heure qui avait décollé de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol avec 40 invités. «Maintenant, il faut que l’Etat, l’industrie et toute la société s’y mettent pour que nous puissions rapidement disposer de carburants durables de façon continue», a ajouté le PDG.

Sur les quatre réacteurs de l’avion, un seul était alimenté à 50% par un biocarburant extrait d’une plante appelée cameline (ou camelina) et produit par une société de biotechnologies de Seattle (Etats-Unis).

KLM ne veut pas se donner des objectifs précis en matière d’utilisation de biocarburants lors de vols commerciaux. «La difficulté aujourd’hui réside dans la (faible) disponibilité des biocarburants», a précisé la porte-parole de KLM. «La production de biocarburant ne doit pas mener à des déforestations ou à une utilisation excessive d’eau et la production alimentaire ne doit pas être mise en danger», avertit le groupe dans son communiqué.