La California Academy of Sciences de San Francisco est devenue l’une des attractions incontournables de la ville. Elle offre aux visiteurs la possibilité d’approcher des animaux d’ici et d’ailleurs mais est également un petit bijou d’écologie et de technologie.

Lorsqu’on entre dans l’établissement, un bâtiment aux parois vitrées, on n’imagine pas que la California Academy of Sciences recèle tant de curiosités. Au fil de la visite, des éléments plus étonnants les uns que les autres s’offrent cependant au visiteur, peu importe son âge.

Des animaux et des plantes de tous horizons
La visite du centre emmène les curieux à travers différents endroits du monde. On retrouve alors des animaux variés, de la faune californienne qu’on retrouve dans l’océan Pacifique aux pingouins d’Afrique, en passant par l’alligator blanc ou encore les perroquets.

Chaque pièce de l’établissement est dédiée à un endroit particulier du monde, et plonge le visiteur dans l’univers qui lui correspond, qu’il s’agisse de faune terrestre, marine, ou même les deux.

Les aquariums constituent une large partie de la California Academy of Sciences. Des centaines de poissons évoluent dans de grands bassins, certains même au-dessus des visiteurs grâce à un tunnel de verre au milieu de l’aquarium principal. On peut ainsi observer des dizaines de poissons différents, comme le poisson-clown (le fameux Nemo!), le bar géant, ou encore d’immenses méduses.

La flore est également très présente dans le bâtiment. Outre un toit végétal, une forêt tropicale de quatre étages recrée l’environnement de quatres grandes forêts du monde: les forêts amazonienne, du Costa Rica, de Madagascar et de Borneo.

Ce milieu végétal est également peuplé d’animaux, comme des aras ou encore des papillons, qui disposent tous d’un vaste espace où ils peuvent évoluer plus ou moins confortablement.

De la végétation insolite
La forêt tropicale n’est pas la seule végétation que la California Academy of Sciences propose de découvrir. Le toit du bâtiment est également composé de végétaux. Pas moins de neuf sortes de plantes californiennes tapissent le haut de l’Académie, et ces végétaux permettent, outre leur côté esthétique, de laisser se développer la faune locale sur le toit.

Dans ce toit, on trouve également des dizaines de fenêtres rondes. Celles-ci permettent au bâtiment d’économiser de l’énergie, puisqu’elles régulent la chaleur et offrent la lumière nécéssaire à la forêt tropicale et le récif coralien de l’aquarium, notamment.

Des expériences surprenantes
Si la California Academy of Sciences propose un large éventail de plantes et animaux à découvrir, elle tient aussi à instruire le visiteur. Différentes expositions sont donc organisées et, pour le moment, on peut découvrir tous les secrets des tremblements de terre – si connus à San Francisco – mais aussi les expérimenter et apprendre à s’en protéger au maximum.

Ainsi, après avoir découvert comment se produit un tremblement de terre, le visiteur aura l’occasion de ressentir une secousse de moyenne et forte intensité, et pourra ensuite vérifier s’il est prêt à se protéger au mieux si la Terre se met à nouveau à trembler.

Outre le Fishermen’s Wharf, le Pier 39 ou les différents quartiers ethniques de San Francisco, la California Academy of Sciences est désormais un endroit incontournable à visiter, mêlant fascination et information dans un environnement surprenant.

Source : 7sur7.be

**