Aucune partie du monde n’est à l’abri du réchauffement de la planète, y compris la seule région arctique des États-Unis, en Alaska. En raison d’un dôme de chaleur résident, plusieurs records de chaleur ont été battus en Alaska la semaine dernière, avec des températures plus élevées que Miami. L’Alaska a battu le record, atteignant 91 degrés Fahrenheit (32,8 degrés Celsius), puis un énorme 96 degrés (35,5 degrés Celsius) lundi dernier.

Tout l’État de l’Alaska a ressenti un courant exceptionnellement chaud, avec des températures exceptionnelles pour la première fois dans de nombreux endroits de l’état, brisant un record de plus de cinq degrés.

Alaska

Les températures surprenantes viennent après un froid record en mai dans des régions comme McGrath, qui se trouve à 350 kms au nord-ouest d’Anchorage. Le 18 mai, McGrath a mesuré un petit 15 degrés Fahrenheit (-9,4 degrés Celsius) , un nouveau record pour cette date. D’autres villes comme Fairbanks, Valdez et Talkeetna ont fait état de nouvelles données sans précédent.

L’Alaska est été particulièrement sensible au réchauffement climatique dû au réchauffement extrêmement rapide de la région de l’Arctique. En raison de ces pics incroyables de température, la région fait maintenant face à un risque, la fonte du pergélisol et la glace de mer réduite.

Via Climate Central