l’ingénieur de la marine Graham Hawkes a passé sa vie à concevoir des submersibles tant pour l’industrie pétrolière et gazière que pour l’armée, et ainsi lui est venu l’idée de créer un véhicule qui pourrait « voler » sous l’eau. adidas ultra boost uncaged uomo

  L’avion subaquatique biplace électrique, le DeepFlight Super Falcon, permet de se déplacer à travers les mers « avec style, sécurité et confort», offrant des expériences uniques comme faire des tonneaux avec les dauphins et avec les baleines. » Super-Falcon-1   Super-Falcon-6 La société se targue d’un design qui est radicalement différent pour un submersibles, tant dans son génie que dans l’expérience utilisateur. fjallraven kanken rugzakken Le Super Falcon diffère de votre sous-marin standard, il maintient  » une flottabilité positive  » à tout moment et si l’on connait une défaillance mécanique ou si l’on heurte un récif, par exemple, son « AutoReturn » le renverra jusqu’à la surface. nike italia En cas de problème majeur, il dispose d’ un kit de survie pour les voyageurs de 24 heures. Nike Air Max 2016 Dames Super-Falcon-2   Super-Falcon-3 L’engin est équipé de propulseurs DC, et est équipé d’une batterie au lithium-ion qui alimente le Super Falcon pendant huit heures. nike air jordan 4 mujer Le système rend le véhicule plus sûr non seulement pour la vie marine, mais aussi plus sûr pour les nageurs. Women Air Jordan 7 Le premier étant une bonne chose pour nous tous, et le second une bonne chose pour un véhicule qui va très probablement commencer à apparaître dans les stations touristiques haut de gamme. Todd Gurley Georgia Football Jerseys Super-Falcon-5 En ce qui concerne l’apprentissage du pilotage de la chose, Hawkes offre une formation de trois jours pour un coût de 15.000 $. chaussures nike tn requin Il a expliqué au Daily Telegraph, « Dans les premières années de l’aviation, personne n’avait de permis, personne ne savait ce que les règlements étaient et c’est pourquoi personne ne sait vraiment ce qui doit être fait», comme Par conséquent, «Les règlements sont un peu glauque. » Si l’engin ressemble un peu comme celui de James Bond, c’est un peu une coïncidence, et comme avec tout bon gadget de Bond, le Super Falcon est un jouet que l’on pourrait mettre à bord de ceux dont les yachts privés sont achetés pour des sommes dans les huit chiffres, puisque l’avion sous-marin de 1,7 million de dollars devient un accessoire indispensable. Le Super Falcon vient de sortir sur le marché, et selon le Daily Telegrah , les propriétaires actuels comprennent Hawkes lui-même, Richard Branson et Dietrich Mateschitz le fondateur de Red Bull. adidas italia Hawkes louera son joujou pour la somme un peu plus abordable de 10.000 dollars par jour.