On connaissait déjà l’Hiriko, voiture électrique pliable conçue par les sociétés espagnoles Afypaida et Denokinn avec le concours du MIT (Massachusetts Institute of Technology), qui devrait être commercialisée l’an prochain. La marque XOR Motors, elle, a mis au point le tout premier scooter électrique pliable.
Ce modèle décarboné est l’oeuvre d’un Français, Fabrice Marion, fondateur de la marque XOR Motors, basée dans la région d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Pliable et dépliable en l’espace de quelques secondes, le scooter XO2 est aujourd’hui ce qui se fait de mieux en matière de deux roues compacts et zéro émission. Hyper pratique, idéal pour les usagers pressés domiciliés dans les villes où il est particulièrement difficile de se garer, il peut tenir dans le coffre d’une voiture, à l’arrière d’un camping-car sur un bateau ou embarqué dans le train.

Le XO2 peut-il révolutionner la mobilité durable ou a minima l’univers des deux roues ? Présenté à Cologne (Allemagne) en octobre 2010 à l’occasion du Salon INTERMOT, au cours duquel il a fait sensation, cet e-scooter a en tout cas de nombreux atouts, et s’illustre aussi par des performances remarquables. « C’est le plaisir de la puissance et de la performance. Le couple est vraiment élevé, constant, toujours disponible jusqu’à la vitesse maximum C’est le plaisir de glisser sur la route en silence Le plaisir de conduire sans vibrations C’est aussi le plaisir d’accélérer, conduire, surfer sans polluer, sans dégrader la planète. Le plaisir sans culpabilité », résume XOR Motors sur son site Internet.

Difficile de tempérer l’enthousiasme du groupe au vu des capacité de cet engin, vendu trois mille cents euros (plus un forfait mensuel de cinquante euros pour la location de la batterie) – l’innovation a un prix – dans sa version 8.0 KW (kilowatts), et qui malgré ses cinquante-trois kilos (trente de plus avec la batterie) culmine à 120 km/h (!) De quatre mille wattheures (Wh), la batterie lithium-polymère du XO2, elle, lui confère une autonomie de soixante-quinze kilomètres à la vitesse de 90 km/h, dixit le constructeur.

Équipé de phares halogènes, d’ampoules LED (Light Emitting Diode) et d’un compteur digital, il peut en outre être rechargé en deux heures à partir d’une prise classique. À noter enfin que deux autres versions, moins onéreuses et moins puissantes, sont aussi disponibles : le XO2 4.0 KW, qui ne dépasse pas les 45 km/h, se recharge en deux heures et quarante minutes et dispose d’une autonomie de cent kilomètres ; et le XO2 2.5 KW, aux caractéristiques sensiblement identiques. Il faut débourser deux mille cents euros plus un forfait de quarante euros par mois pour la location de la batterie pour s’offrir le premier, mille huit cent quatre-vingt-dix euros et trente euros mensuels pour le second.

Il y en a donc pour (presque) tous les goûts et toutes les bourses.