Phillips Design innove. Le géant hollandais a planché sur des lampadaires d'un genre nouveau. Après les éclairages publics alimentés par énergie solaire, les ingénieurs de Phillips proposent l'éclairage public alimenté à l'énergie solaire… et éolienne. Ces lampadaires en forme de fleurs emmagasinent les énergies du vent et du soleil le jour pour les restituer la nuit.

 
En forme de "fleur ouverte" quand le soleil brille, leur apparence évolue au fil de la journée.Les "pétales" du lampadaires passeraient en position mi-clos dès que levent commencerait à souffler, pour finalement se fermer complètementune fois la nuit venue et s'allumer.
 
 

Là où le système est novateur, c'est quel'énergie est restituée "intelligemment".Comprendre que le lampadaire sait quand quelqu'un est à proximité etlui fournit donc une lumière puissante. A l'inverse, quand il nedétecte aucun mouvement alentours, la lumière se tamise. Ainsi, aucune énergie n'est gaspillée.

Anoter que le dispositif d'éclairage est composé de LED et non d'ampoules classiques. Et que ces LED consomment non seulement beaucoup moins d'énergie que les systèmes classiques (environ 40% de moins),mais ont unedurée de vie bien plus importante (une douzaine d'année pour les LED contre 4 ans pour une ampoule traditionnelle).

Et en plus c'est joli…

+ d'infos : www.simplicityevent.philips.com