Dix sept députés écologistes ont été élus lors de ce second tour des législatives selon les instituts de sondages CSA, IPSOS et TNS Sofres selon les résultats des législatives dévoilés à 20 heures. Noël Mamère, quant à lui, avait déjà décroché son siège au premier tour, pour son dernier mandat de député. L’écologiste de Bègles entend prendre la présidence du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, constitué des 17 écologistes élus. Ces députés devaient être au nombre de 15 pour que le parti Europe Ecologie – Les Verts puisse constituer un groupe parlementaire.
C’est l’accord conclu entre le parti socialiste et EELV qui a aidé les écologistes de décrocher autant de sièges.

Signé bien en amont des législatives, durant la campagne présidentielle, il a permis à des candidats écologistes de se présenter sous les couleurs de la nouvelle majorité présidentielle. Quelques hics cependant : dans plusieurs circonscriptions, des candidats de gauche non investis par le PS en raison de cet accord, ont quand même présenté leurs candidatures face aux candidats écologistes, affaiblissant ainsi leurs chances d’entrer à l’Assemblée nationale. Les écologistes ont quand même réussi à faire mieux lors de ces législatives, que durant de la présidentielle 2012. Eva Joly n’avait réussi à réunir que 2,31 % des voix au premier tour.