Encore une magnifique réalisation de l’esprit humain que nous sommes fiers de vous présenter ici à TechnoPropres. Comment ne pas garder son âme d’enfant en apprenant les propriétés photovoltaïques de ce vitrage, qui est donc capable tout à la fois de laisser passer la lumière, mais également de produire de l’énergie solaire. En fait, le système photovoltaïque est posé comme panneau dans un double vitrage.

Mieux : cette vitre photovoltaïque est « intelligente » et capable de s’ajuster en fonction des saisons et donc des différentes orientations du Soleil. La vitre s’adapte à la hauteur du soleil pour éviter de cuire en été et pour utiliser le maximum de rayons solaires l’hiver. Le tout pour chauffer les pièces ou l’eau via un ballon.

L’innovation de base est japonaise (Nihon Tele Communication Systems), comme nous le rapporte ConsoGlobe, mais met du temps à s’imposer en raison de surcoûts et de contraintes techniques assez fortes à l’origine (efficacité faible, trop grosse absorption des rayons qui en faisaient finalement un « mur »). D’autres entreprises innovantes sont en fait en train de s’approprier le concept pour en tirer profit, comme l’américain RSI Solar, qui proposera bientôt la première vitre semi-transparente photovoltaïque. Le BTP pense également pouvoir intégrer une vitre de ce type dans les logements HQE : à terme, ce matériau hybride pourrait servir tout à la fois d’isolant (double-vitrage), de fenêtre (c’est une vitre), de producteur d’électricité et de chauffage (grâce aux cellules photovoltaïques). Surcoût estimé à 1,5 fois le prix d’une fenêtre haut de gamme actuelle (type triple vitrage). Mais le gain en construction et en dépenses d’énergie compensera largement ce surcoût.