Vous portiez encore des culottes courtes qu’on vous contait déjà cette histoire à dormir… à la belle étoile. Ces trois petits cochons, qui construisent chacun leur maison. Le premier la fait en paille ; il se la fait souffler en une expiration. On vous aurait menti ?

Très résistante à l’usure du temps et aux intempéries, la maison en paille est à mille lieues du cliché de la fable. Lové à l’intérieur, vous n’auriez même pas senti le souffle du grand méchant loup : la paille compte parmi les très bons isolants thermiques.

Moins de 1 000 euros le mètre carré

La maison en paille semble n’avoir que des avantages. Elle est solide, elle est bioclimatique, elle est bon marché : on s’en tire souvent pour moins de 1 000 euros au mètre carré. Certes, le travail peut sembler long et fastidieux, et on appréciera la disponibilité de ses amis bricoleurs… Mais ça vaut le coup.

Son ossature en bois assure longévité, isolation, redistribution de la chaleur. Quant à la paille, elle provient en premier lieu de déchets agricoles. Plutôt que de la brûler, on va en faire des bottes d’une quinzaine de kilos qu’on va, en général, usiter pour remplir la structure bois. A moins qu’on préfère, à l’ancienne, l’utiliser pour monter des murs (à l’image de la brique), une technique qui réclame une plus grande expertise et ne laisse pas le droit au brouillon. La paille se révèle un matériau étonnant et ultra performant dans l’isolation, intérieure ou extérieure.

Rejoignez les Compaillons de la libéralisation (de la paille) !

Une association a vu le jour et regroupe particuliers, professionnels et tissu associatif dont le but est de développer l’usage de la paille dans la construction. Une démarche de l’économie sociale et solidaire, respectueuse de l’environnement. Le Réseau Français de la Construction en Paille (Les Compaillons pour les intimes) se bat pour faire reconnaître les spécificités de la construction en paille, et faire bouger les lignes : banquiers, assureurs, chercheurs sont concernés par ses requêtes. Pour que, bientôt, on puisse construire sa maison sans se sentir seul, comme une aiguille dans une botte de paille…