On travaille mieux lorsque l’entreprise est « éco-concernée »

On travaille mieux lorsque l’entreprise est « éco-concernée »

- in Transport
52
0

Qu’est-ce qui vous motive à vous donner à 150 pour cent dans votre travail? Est-ce un patron sympathique? Les tâches qui vous tiennent vraiment à coeur? Impressionner les clients? Selon une nouvelle étude menée par l’UCLA, les employés des entreprises qui adoptent des pratiques écologiques sont 16 fois plus productifs que leurs homologues dans des sociétés « non-vertes ».

L’étude a été dirigée par le professeur Magali Delmas, un économiste de l’environnement à l’Institut de l’UCLA de l’environnement et la durabilité, et Sanja Pekovic de l’Université de la France Paris-Dauphine. Les résultats ont été publiés récemment dans le Journal of Organizational Behavior, et marque la première grande étude de la façon dont l’engagement environnemental d’une entreprise affecte sa productivité.

Afin de déterminer les différences entre la productivité des travailleurs dans les entreprises vertes et non-vertes, l’équipe a recueilli des données à partir d’une enquête auprès des employés de 5220 entreprises françaises, sélection aléatoire de deux employés de chaque entreprise pour un bassin de plus de 10.000 personnes. Les entreprises qui ont volontairement adopté les normes internationales et les éco-labels tels que «commerce équitable» et «biologique» ou l’Organisation internationale de normalisation ISO 14001 ont été identifiés en vert. Si l’on divise par le nombre d’employés dans chaque entreprise, les chercheurs ont découvert une différence d’un écart-type, ce qui correspond à 16 pour cent la productivité du travail supérieure à la moyenne, dans les entreprises qui ont volontairement adopté des normes environnementales.

Pourquoi une telle différence? Delmas et Pekovic disent que tout se résume à une expérience de travail plus globale. « Les employés de ces entreprises vertes sont plus motivés, plus de formation, et bénéficient de meilleures relations interpersonnelles, a expliqué Delmas. «Les employés de sociétés vertes sont donc plus productifs que les employés des entreprises plus traditionnelles. »

Les chercheurs ont également dit que ce phénomène fait écho dans l’évolution des effectifs qui a été constaté ces dernières années. Plus de jeunes professionnels veulent plus qu’un chèque de paie, ils veulent utiliser leurs talents pour faire une différence dans le monde, même à petite échelle. Les entreprises qui démontrent leur préoccupation commune pour cette mission sont plus susceptibles d’extraire le meilleur de leurs employés.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You may also like

« Mieux dehors que dedans » présente « les sirènes des agneaux »

L’artiste Banksy a présenté une exposition dans les