Les innovations technologiques, notamment les technologies vertes (Green IT), représentent un gisement de croissance pour notre économie. C’est pourquoi les entreprises, les chercheurs et l’Etat ont décidé d’organiser le Prix de la croissance verte numérique. 

Télétravail, optimisation des transports, e-commerce, dématérialisation des procédures administratives, minimisation des consommations énergétiques des bâtiments… Les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont essentielles pourconjuguer croissance économique et développement durable.

Les acteurs de ce domaine souhaitent valoriser les initiatives innovantes : le MEDEF et la Fédération Française des Télécoms – en collaboration avec ACIDD* – ont ainsi proposé la création d’un prix national qui a trouvé toute sa place dans le « Plan France Numérique 2012** » et dans le cadre des projets du COSEI***. L’Etat (ministère de l’Economie, ministère du Développement durable, secrétariat d’Etat à la Prospective et au développement de l’économie numérique, l’ADEME et OSEO), les entreprises (Alliance TICS, Fédération Française des Télécommunications, FIEC-Fédération des industries électriques, électroniques et de communication, MEDEF et Syntec informatique), les chercheurs (Institut Télécom) et ACIDD** se sont ainsi associés pour l’organiser.

Ce partenariat exceptionnel est l’illustration que l’innovation technique et économique est l’un des enjeux clés du développement durable et que les entreprises peuvent jouer pleinement leur rôle et engager leurs responsabilités.

  • Objectifs
  • Récompenser l’invention, la création, le développement de technologies numériques au service du développement durable, 
     
  • Diffuser les bonnes pratiques et les nouvelles technologies sur l’efficacité énergétique, l’économie sobre en carbone, la lutte contre les changements climatiques, 
     
  • Faciliter le démarrage de nouveaux marchés dans les domaines « Technologies de l’information et développement durable », communément appelés Green IT. 

  • Calendrier

Le jury est présidé par Claudie Haigneré, présidente de la Cité des Sciences, astronaute, ancienne ministre de la recherche et des technologies et est composé par moitié des coorganisateurs et par moitié d’experts.

  • 4 catégories sont proposées :
  • Le prix Numérique et Développement Durable de l’entreprise qui aura fait progresser nettement ses objectifs en matière d’environnement grâce aux TIC (efficacité énergétique, ou climat, ou bâtiment, ou mobilité durable…). Cette catégorie est ouverte à tous les secteurs d’activités sauf les entreprises du secteur du numérique (fabricants, éditeurs, opérateurs de télécommunication, prestataires de service). 
     
  • Le prix PME de l’innovation numérique pour le développement durable de l’entreprise qui aura inventé, créé ou développé des solutions ou des services à base de technologies numériques. Ce prix vise notamment la mise en exergue des « start up » engagées dans la mise au point de technologies au service du développement durable. 
     
  • Le prix Entreprise du numérique – Eco engagée de l’entreprise du numérique qui propose une démarche de réduction de l’empreinte environnementale de ses produits et services.
     
  • Le Prix Enseignement supérieur et recherche. Il s’agit de récompenser des initiatives issues du monde de la recherche et de l’enseignement. Ce sont des projets et des réalisations de laboratoires de recherche, de juniors entreprises ainsi que de toutes sortes d’innovation proposées par des étudiants, jeunes chercheurs, entreprises incubées. 
     
  • Le Prix coup de coeur qui récompense au sein des 4 premières catégories, une initiative originale, atypique, passionnante mais viable. 

     

Pour en savoir plus : www.prixdelacroissancevertenumerique.eu