L’avion expérimental solaire suisse Solar Impulse a décollé jeudi 24 mai de l’aérodrome de Payerne, dans l’ouest de la Suisse, pour rallier le Maroc via une escale à Madrid. Soit 2 000 kilomètres effectués sans une goutte de carburant. Pour se propulser, l’appareil s’appuie sur les 12 000 cellules photovoltaïques qui recouvrent ses ailes et alimentent quatre moteurs électriques d’une puissance de 10 chevaux chacun.

Le prototype, de l’envergure d’un Airbus A340 et du poids d’une voiture familiale moyenne, a quitté sans accroc la piste de décollage suisse vers 8h30 jeudi matin, avec deux heures de retard sur l’horaire prévu, en raison d’un brouillard persistant. Aux commandes de l’avion expérimental, le pilote et cofondateur du projet André Borschberg.Il est attendu à l’aéroport de Madrid-Barajas vendredi matin.

L’explorateur et autre cofondateur du projet Bertrand Piccard prendra ensuite le relais pour emmener l’appareil par dessus le détroit de Gibraltar vers sa destination finale, Rabat, au Maroc. Le voyage est à suivre en direct sur le site du projet Solar Impulse. Ce vol, lors duquel l’avion traversera pour la première fois la Méditerranée, doit servir « d’ultime répétition avant le tour du monde en 2014 », objectif final de cette aventure entamée il y a sept ans.

http://live.solarimpulse.com