La compagnie SolarWall a mis au point une technologie du même nom qui utilise la ressource solaire pour chauffer l’air extérieur des bâtiments industriels, tertiaires, institutionnels et agricoles.

Le système SolarWall® chauffe l’air extérieur en utilisant un système mural métallique micro perforée. Le système se compose de trois éléments : Une surface métallique micro perforée appelée aussi absorbeur solaire, souvent de couleur foncée ; Une ossature secondaire créant une cavité d’air ; Des éléments de fermeture.

La façade ou couverture énergétique est montée à 10-20 cm de la paroi du bâtiment, pour former un caisson d’air. Ce système énergétique est raccordé à l’entrée d’air de l’unité de ventilation. Pendant la journée, le soleil chauffe le système et lors du fonctionnement de la ventilation, l’air extérieur se préchauffe quand il passe au travers de sa surface microperforée. Cet air préchauffé est ensuite collecté dans sa cavité d’air pour être dirigé vers l’entrée d’air du système de ventilation.

Ce processus permet ainsi d’apporter des calories gratuites et une meilleure qualité de l’air intérieur. Pour les applications industrielles, le système SolarWall® peut aussi de déstratifier l’air chaud accumulé au plafond tout en réduisant les pertes de chaleur par la toiture.

Selon SolarWall, le système possède les atouts suivants :

  • Il chauffe l’air entre 5 à 30° C au dessus de la température extérieure
  • Il améliore la ventilation et réduit ses coûts
  • Il permet une meilleure qualité de l’air et une de-stratification de celle-ci
  • Il recapture les pertes thermiques des parois des bâtiments
  • Il fournit entre 500-600 Watts crête/m2, en comparaison avec des modules photovoltaïques
  • Il baisse les coûts de chauffage annuels entre 15 et 50% selon le type d’énergie fossile utilisé et les paramètres du site
  • Il réduit des émissions de Co2 allant jusqu’à 1 tonne/an pour 5 à 15m2 de SolarWall
  • Il permet des retours sur investissements très rapides, entre 2 et 7 ans

   Par ailleurs, aucune maintenance n’est nécessaire. Le système a la même durée de vie qu’un bâtiment, soit entre 30 et 40 ans. De plus, ses composants métalliques sont recyclables.