1972 : Conférence de Stockholm
Pour la première fois, tous les pays se rencontrent pour évoquer l’état de la planète. La Conférence aboutit à la création du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et pour le Développement (PNUD).

1987 : Rapport Brundtland
Dans un document titré « Notre avenir à tous », la Norvégienne Gro Harlem Brundtland définit le développement durable : « répondre aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. »

1992 : Sommet de Rio
Les Etats prennent conscience des menaces sur la planète et s’engagent sur le changement climatique (le protocole de Kyoto est signé en 1997), la biodiversité (le protocole de Nagoya aboutit en 2011) et la désertification (qui reste lettre morte).

2002 : Sommet de Johannesburg
Dix ans après Rio, la communauté internationale fait le point sur les engagements pris après Rio. Le Président français Jacques Chirac frappe les esprits en avertissant : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs. Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.»

2009 : Conférence de Copenhague
Le réchauffement climatique devient l’urgence mondiale. Malgré une intense pression des ONG et de la société civile, les 192 pays ne trouvent pas d’accord pour prolonger les engagements du protocole de Kyoto et y inclure les pays du Sud.