Une équipe de chercheurs du CSIR (Centre for Scientific and Industrial Research) met au point un atlas numérique du changement climatique destiné au grand public.

Selon une approche similaire à celle de Google Earth et via internet, les utilisateurs de l’atlas pourront pointer un lieu sur la carte et obtenir les projections à long terme des précipitations et températures ainsi que le possible devenir de la flore sur une période de 50 ans. D’une façon plus générale, cet atlas contiendra des informations localisées sur l’élévation du niveau de la mer, les changements de végétation, les risques de sécheresse, d’innondations.

Le Dr. Bob Scholes, membre de l’équipe, informe que cet atlas pourra être utilisé comme instrument d’aide à la décision par les urbanistes des services publiques et municipalités dans le cadre de leurs prévisions de développement à long terme. Le Dr. Scholes précise que cet atlas réunira, également, des informations sur les nappes phréatiques, sur les eaux de surfaces, les forêts, la biodiversité, les cultures, ainsi que des données démographiques et économiques sous une forme directement accessible au public.

La mise en ligne de cet atlas interviendra à un moment crucial de la politique du gouvernement Sud Africain qui prépare deux documents clés:
– la stratégie d’adaptation au changement climatique
– et la deuxième communication gouvernementale sur le changement climatique.