L’artiste Babis Panagiotidis a nous a étonné avec son travail « Hedonism (y) Trojaner »- un cheval à bascule géant en résine incrusté de plus de 18.000 touches d’ordinateurs recyclés! Modelé sur le cheval de Troie, la pièce s’inspire de la célèbre histoire de la mythologie grecque tout en apportant une ancienne légende dans l’ère technologique.

Peut-être une métaphore visuelle de la façon dont nous utilisons l’ordinateur comme notre véhicule dans la société, ou un commentaire sur la façon dont nous nous identifions grâce à la technologie. Le titre suggère une connotation négative à notre relation avec nos créations, nous dirigeant vers l’hédonisme où nos propres images, l’ego, et la gratification plus importants que de vraies relations ou interactions avec le monde naturel.

Après que la première version de la sculpture ait été endommagée par un ancien propriétaire en Allemagne, Panagiotidis a demandé une indemnisation pour la pièce par les tribunaux de Nuremberg. Le cheval géant avait été entreposé dans un garage loué qui a été nettoyé après que le paiement n’ait pas été fait. Le fils du propriétaire a démembré la sculpture à la tronçonneuse et détruit un travail qui a été plus tard évalué à une valeur de 70.000 euros par un juge allemand. Panagiotidis a l’intention de créer une deuxième version de « Hedonism (y) Trojaner » pour remplacer son prédécesseur.