Le Centre de Recherche sur les Nanomatériaux pour les Piles à Combustible a officiellement commencé ses activités le 25 août 2009. Fondé en avril 2008 par la NEDO [1], le METI [2] et le département de Yamanashi, il est situé sur le campus de Kofu de l’Université de Yamanashi et est dirigé par le Professeur Masahiro WATANABE. Sa mise en service constitue une étape clef du projet "HiPer-FC" (High Performance Fuel Cell) lancé l’année dernière par la NEDO.

Le centre abrite une équipe constituée de trente membres. Vingt-et-un sont de nationalité japonaise, les neuf autres proviennent de cinq pays différents (Etats-Unis d’Amérique, Allemagne, France, Corée, Chine). Il pourra également accueillir des chercheurs envoyés par des universités ou des entreprises, notamment pour en assurer la formation.

Le projet HiPer-FC doit contribuer au développement de technologies qui permettront dès 2015 une mise sur le marché grand-public de véhicules fonctionnant avec des piles à combustible. La NEDO vise une large diffusion de ce type de véhicule en 2020. Le projet doit s’étendre sur une période de sept ans. Il est doté d’un budget prévisionnel global de neuf milliards de yen (plus de soixante six millions d’euros).

Pour promouvoir l’utilisation des véhicules à piles à combustible, il est nécessaire d’améliorer les rendements et la fiabilité de ces dernières, tout en réduisant leur coût. Concrètement, la NEDO a fixé pour 2020 les objectifs suivants :
– durée de vie dépassant les 5.000 heures d’utilisation (elle est actuellement de 3.000 heures),
– résistance à 60.000 démarrages / arrêts,
– température de fonctionnement de 100°C à 120°C en démarrant dans un environnement à -40°C (elles atteignent actuellement 90°C dans un environnement de -30°C),
– coût de fabrication de 4.000¥/kW (environ 30 euros) (plusieurs dizaines de milliers de yen actuellement).

Pour atteindre ces objectifs, le centre travaillera sur les thématiques suivantes :
– analyse des mécanismes de dégradation,
– développement de catalyseurs à activité élevée et à grande durée de vie.
– développement de membranes électrolytes qui peuvent résister à de grandes variations de température et à de faibles conditions d’humidité,
– recherche d’un assemblage membrane électrode (MEA) à hautes performance et fiabilité.

[1] NEDO (Organisation pour le Développement des Energies Nouvelles et des Technologies Industrielles) : agence gouvernementale de financement de la recherche.

[2] METI : Ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie.