Par rapport aux créatures de la mer, le corps humain est sous l’eau quelque peu inefficace. Avec nos membres dégingandés et l’absence de nageoires ou la queue, il nous faut un peu plus d’effort pour glisser dans l’océan. Le concepteur Guillaume Binard a établi un partenariat avec Aqua Lung à Oceanwings pour créer une combinaison de plongée en néoprène avec des membranes d’étirement des bras aux jambes qui donnent à l’utilisateur un sentiment de voler à travers les flots. Comme pour les combinaisons à ailes de parachutisme, l’expérience de vol lente et progressive a pour but de transformer nos membres bipèdes de pouvoir explorer des domaines qui, autrement, seraient difficiles ou impossibles à découvrir.

Glisser sur l’eau comme une raie manta, Binard a dévoilé son prototype et la démonstration vidéo avec Pierre Frolla porteur pour Wings Aqua Lung au Salon de la Plongée à Paris en Janvier.

«Ce projet montre les similitudes entre les milieux air et eau qui trouvent leur principale différence avec la densité. Puis un vol en douceur et lentement exprimer la puissance sont les émotions et les sentiments que l’univers sous-marin engendre sur l’être humain », explique Binard de son costume.

Permettant aux plongeurs en apnée de monter en flèche dans l’eau, mais à un rythme beaucoup plus lent que leurs homologues aériens, Binard espère trouver une nouvelle façon de découvrir les merveilles de l’océan.