L'architecte Patrick Partouche a conçu une Maison Container à Lille, une maison construite entièrement à partir de huit conteneurs d'expédition. 
Il les a laissés dans une forme vraiment rudimentaire avec les portes originales, agissant comme brise-soleil ou peut être fermé pour la sécurité. Il y a aussi un autre bon exemple de la façon dont les architectes peuvent subvertir les règlements de construction, je pense que les toits en pente sont une exigence.
 
 
Mais ce qui est vraiment fascinant pour moi est le détai d'intérieur et le design. Retour dans les années soixante, le style populaire était High Tech, dérivé de l'architecture de Richard Rogers pour le bâtiment Lloyds à Londres et le Centre Pompidou à Paris, et par Barton Myers à Toronto et à Los Angeles.
 
 
Le design intérieur a été décrit dans High Tech, le livre de Susan Slesin et Joan Kron. Tout a été fait sur tôle larmée et exposé dans le Metro. La maison Partouche est l'incarnation de ce style, qui fonctionne parfaitement avec l'esthétique des conteneurs d'expédition.
 
 
Tout est là, le canal exposé industriel, le câblage, la seule chose qui manque est le rayonnage ouvert Metro fil et industriels robinets d'évier de décantation dans la cuisine. L'architecte dit que "Le style intérieur est en ligne avec les clients: un style contemporain industrielle, le choix des matériaux de qualité et authentiques:. En acier peint, galvanisé, peint, verni, aluminium, bois, polycarbonate, verre et autres matériaux industriels"
 
 
Plus chic, sur le deuxième étage, avec oui, tôle larmée, l'étoffe des rêves, sur les paliers d'escalier et de la grille industrielle sur les trottoirs.
 
 
Ici vous pouvez voir une lampe industrielle, malles pour entreposage, fils et tubes soudés main courante et une découpe astucieuse de tôle d'acier ondulée de la paroie du récipient.
 
 
La chose merveilleuse au sujet de ce projet est que le style intérieur est si convenable et approprié pour l'extérieur et pour la structure, un produit industriel comme un conteneur d'expédition. Je soupçonne que Patrick Partouche n'a jamais entendu parler de Suzanne Slesin ou Joan Kron, mais tout simplement ce qui me semblait juste pour le bâtiment, il estime qu'il est "emblématique de l'émergence d'une nouvelle architecture en tenant compte des contraintes du monde d'aujourd'hui et de durabilité". Cependant, je pense qu'ils se sentent comme à la maison.